Aksel Lund Svindal 122017
Le Norvégien Aksel Lund Svindal | AFP - Ezra Shaw

Beaver Creek - Descente : victoire du Norvégien Svindal

Publié le , modifié le

Le Norvégien Aksel Lund Svindal a remporté samedi la descente de Beaver Creek (Colorado), comptant pour la Coupe du monde messieurs de ski alpin. Svindal a décroché à 35 ans sa 33e victoire sur la circuit mondial, la première depuis janvier 2016 et la sixième, toutes disciplines confondues, à Beaver Creek.

Onze mois après une énième blessure -et opération- à un genou, Svindal, 35 ans, a repris sa place au sommet du ski mondial alors que son précédent succès remontait à janvier 2016 (super-G de Kitzbühel). Le costaud Norvégien, dont les deux dernières saisons ont été interrompues prématurément dès janvier sur blessure, a échappé à tous les pièges de l'exigeante piste de la "Birds of Prey". Il a aussi profité pleinement de son dossard N.1 qui lui a offert une neige compacte qui s'est dégradée au fil des passages et avec le réchauffement des températures.

Avec un chrono d'1 min 40 sec 46/100e, il a devancé le Suisse Beat Feuz, 2e à 15/100e, et l'inattendu Thomas Dressen, 3e à 49/100e, qui a offert à l'Allemagne son premier podium en vitesse en Coupe du monde depuis 2004. Svindal compte désormais 33 victoires à son palmarès, dont six conquises à Beaver Creek, station où sa carrière avait failli prendre après une terrible chute et grave blessure en 2007, avant qu'il ne réalise l'hiver suivant un improbable doublé super-G/descente. A presque deux mois des JO-2018, le champion olympique 2010 de super-G et quintuple champion du monde, fait preuve d'une belle constance avec son deuxième podium de l'hiver (3e de la descente de Lake Louise) et une 6e place pour plus mauvais résultat (6e du super-G de Beaver Creek).

Grosse faute pour Théaux 

Même s'il n'est pas encore monté sur un podium cet hiver, Théaux aussi a bien lancé sa saison alors que le choc de la mort de David Poisson à l'entraînement le 13 novembre dernier, n'est pas encore digéré. Quatrième la veille du super-G, il a terminé à la 8e place de la deuxième descente de la saison, à 80/100e de Svindal. "J'aurais pu faire beaucoup mieux au vu de ce que j'ai montré sur la piste ces trois derniers jours, mais en bas du mur je fais une grosse faute et je me fais descendre +bas+", a analysé le skieur de Val Thorens. "Il ne fallait pas faire de fautes sur une neige comme cela, mais cela reste honnête. Les premiers dossards étaient avantagés, mais c'est le jeu", a-t-il constaté.

Le classement de la descente

1. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:40.46
2. Beat Feuz (SUI) 1:40.61
3. Thomas Dressen (GER) 1:40.95
4. Christof Innerhofer (ITA) 1:41.00
5. Dominik Paris (ITA) 1:41.07
6. Vincent Kriechmayr (AUT) 1:41.17
7. Andreas Sander (GER) 1:41.20
8. Adrien Théaux (FRA) 1:41.26
9. Johan Clarey (FRA) 1:41.42
10. Peter Fill (ITA) 1:41.47
11. Kjetil Jansrud (NOR) 1:41.51
12. Matthias Mayer (AUT) 1:41.59
13. Mauro Caviezel (SUI) 1:41.64
14. Aleksander Aamodt Kilde (NOR) 1:41.72
15. Manuel Osborne-Paradis (CAN) 1:41.73
16. Max Franz (AUT) 1:41.81
17. Brice Roger (FRA) 1:41.90
18. Guillermo Fayed (FRA) 1:41.95
19. Adrian Smiseth Sejersted (NOR) 1:42.06
20. Nicolas Raffort (FRA) 1:42.08

Coupe du Monde de Ski