Kristof Innerhofer Garmisch descente 022013
Kristof Innerhofer dans son jardin de Garmisch | CHRISTOF STACHE / AFP

Winnerhofer est de retour !

Publié le , modifié le

Il y a deux ans, Kristof Innerhofer avait fait des Mondiaux de Garmish-Partenkirchen ses Mondiaux avec trois médailles dont une en or. Sur sa piste fétiche du Kandahar, l'Italien a offert un nouveau un récital en remportant la descente de Coupe du monde devant les Autrichiens Georg Streitberger, Klaus Kroell et Hannes Reichelt.

Va y avoir du Sporn !

Sur une piste exigeante où les conditions visuelles sont toujours problématiques, partir tôt n'est pas forcément un handicap. Raccourcie en raison des chutes de neige, la descente a failli sourire au Slovène Andrej Sporn. Excellent sur le haut du tracé où la glisse est primordiale, Sporn frappait un grand coup avec son dossard deux. Son temps de 1'38"33 allait tenir très longtemps en haut du classement. Jusqu'à l'avalanche des favoris.

Innerhofer au sommet

En quatre dossards, la hiérarchie se redessinait en faveur des ténors de la saison. Ils ne sont pas là par hasard et n'ont pas fait la route jusqu'en Bavière pour rien. Lieu de ses plus beaux exploits en 2011, Garmish a encore souri à Kristof Innerhofer. A l'aise sur la Kandahar, l'Italien a fait plier les Autrichiens Streitberger,  Kroell et Reichelt, respectivement de 12/100e, 16/100e et 36/100e.

Les Français hors du coup

Homme fort de la discipline avec son compatriote Dominik Paris (7e aujourd'hui), Innerhofer remporte sa 3e descente de l'hiver et se positionne en grand favori pour le petit globe. Hormis Erik Guay, tous les grands ont répondu présent et vont se livrer une féroce bataille jusqu'au bout. Côté Français, Maxence Muzaton finit au 13e rang avec 3/100e d'avance sur Adrien Théaux, seulement 14e à 96/100e du vainqueur. Hors du coup dans la partie glisse, David Poisson a terminé très loin, au-delà de la 40e place (49e), derrière Yannick Bertrand (46e). Très loin aussi de sa descente des Mondiaux où il avait obtenu une médaille de bronze. Brice Roger a lui perdu son ski gauche et toute chance de finir la course.

Réactions

Christof  Innerhofer (ITA/vainqueur): "C'est un énorme bonheur! Surtout après trois  semaines difficiles et des Mondiaux où je n'ai pas fait les résultats attendus  par les entraîneurs, les fans et moi-même. C'est drôle, quand je reviens ici,  c'est comme je me retrouver à la maison. La joie des Mondiaux (2011, trois  médailles) revient très fort dans ma tête."

Maxence Muzaton (FRA/13e): "Je suis très étonné car après deux  entraînements pas bons, je n'étais pas en confiance. Mais je me suis calmé hier  (vendredi) soir. Et j'ai saisi ma chance. Avec ce résultat, c'est un grand  soulagement, que du bonheur. Je suis maintenant libéré, plus en confiance pour  Kvitfjell" (la semaine prochaine en Norvège).

David Poisson (FRA/49e): "Je comprends bien avoir fait une faute sur le bas  du parcours, mais pas comment j'ai pu perdre autant de temps sur le haut. J'ai  dû faire quelque chose de grave. Une analyse plus précise sera nécessaire."

Classement de la descente de Garmisch-Partenkirchen

1. Christof Innerhofer (ITA)          1:37.83
2. Georg Streitberger (AUT)           1:37.95
3. Klaus Kroell (AUT)                 1:37.99
4. Hannes Reichelt (AUT)              1:38.19
5. Aksel Lund Svindal (NOR)           1:38.30
6. Werner Heel (ITA)                  1:38.32
7. Andrej Sporn (SLO)                 1:38.33
8. Dominik Paris (ITA)                1:38.49
9. Josef Ferstl (GER)                 1:38.53
10. Johannes Kroell (AUT)              1:38.67
...
13. Maxence Muzaton (FRA)              1:38.76
14. Adrien Théaux (FRA)                1:38.79
...
46. Yannick Bertrand (FRA)             1:40.25
49. David Poisson (FRA)                1:40.32
52. Alexandre Bouillot (FRA)           1:40.53
61. Nicolas Raffort (FRA)              1:42.74

Coupe du Monde de Ski