Lindsey Vonn, en janvier 2017.
Lindsey Vonn, en janvier 2017. | AFP

Une semaine après son retour, Lindsey Vonn s'impose à Garmisch, devant Lara Gut

Publié le , modifié le

Samedi, Lindsey Vonn a renoué avec le succès en s'adjugeant la descente de Garmisch (Allemagne), Une semaine après son retour à la compétition, l'Américaine signe sa 77e victoire en Coupe du monde. La Suissesse Lara Gut termine à 15 centièmes,

Il fallait la voir, en larmes, folle de joie, dans l’aire d’arrivée. Elle-même n’y croyait presque pas. Et pourtant, Lindsey Vonn est bien de retour. Une semaine seulement après rechaussé les skis, l’Américaine a mis tout le monde d’accord. Samedi, c’est elle qui a dompté la seconde descente de la semaine à Garmisch (Allemagne). Pour sa 39e victoire en descente. Sa 77e en Coupe du monde. Sa première de la saison, évidemment. Et le tout à trois semaines des Mondiaux de Saint-Moritz.

Vonn, 10e jeudi, après avoir pris la 13e place à Altenmarkt le week-end dernier, a avalé la piste en 1’43’’41. Reléguant Lara Gut à 15 centièmes. La Suissesse, impressionnante dans le final, pensait avoir fait la différence en délogeant de 33 centièmes l’Allemande Viktoria Rebensburg, qui avait pris les commandes d’entrée. 

322 jours d'absence

C’était sans compter sur la sensation Vonn. La "Reine des neiges" n’avait plus gagné depuis son succès acquis l’an passé… à Garmisch. C'était avant une absence longue durée, de 322 jours. Un an plus tard, l’Américaine comptait 39 centièmes d’avance au troisième intermédiaire. Elle a géré sa fin de course, pour laisser exploser son bonheur et ses larmes. "C'est incroyable, je ne trouve pas les mots. J'ai déjà beaucoup pleuré et un peu dansé", raconte-t-elle quelques instants plus tard, en allemand. "J'ai franchi la ligne et j'ai vu la lumière verte (qui annonce une première place, ndlr) je me suis juste couchée sur la neige, je n'arrivais pas à y croire", a ajouté l'Américaine. "J'ai tout donné, ça a été difficile de trouver le courage. Je ne savais pas combien de temps il me faudrait pour revenir à mon niveau", a ajouté celle qui avouait récemment que cette convalescence avait été la plus difficile de sa vie, après une blessure du plateau tibial gauche à Soldeu (Andorre) en février 2016, suivie d'une lésion d'un nerf du bras droit à l'entraînement en novembre.

Malgré sa 2e place, Gut comble une partie de son retard au classement général de la discipline. Car la leader slovène Ilka Stuhec, qui avait empoché trois des quatre dernières descentes, n'a terminé que 8e, à 1'13 de Vonn. Résultat : Stuhec ne compte plus que 117 points d'avance sur Gut. Qui revient, par la même occasion, à 235 points de Mikaela Shiffrin au général.

Gil Baudu @gbaudu