Jansrud montre muscle val d'isère
Le Norvégien Kjetil Jansrud montre les muscles à Val d'Isère | GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/MaxPPP

Un Jansrud double face s'impose à Val d'Isère

Publié le , modifié le

Il a remis ça ! Déjà vainqueur du super-G la veille, Kjetil Jansrud a réalisé le doublé samedi à Val d'Isère en remportant la descente en 1 min 59 sec 51/100es. Sur la piste Oreiller-Killy, le Norvégien a devancé l'Italien Peter Fill, vainqueur du globe de la spécialité l'an dernier, de 26/100es et son compatriote Aksel Lund Svindal, son dauphin vendredi de 33/100es. Il s'agit de la 16e victoire en coupe du monde de Jansrud qui rejoint Marcel Hirscher en tête du classement général. L'Autrichien aura toutefois l'occasion de reprendre seul la tête dimanche avec le slalom géant.

Le clan français s'est une nouvelle fois reposé sur les épaules d'Adrien Théaux. Comme en super-G vendredi, Théaux, parti avec le dossard N.1 a été le meilleur Français, se classant au 5e rang après 31 passages, à 81/100 de Jansrud. "J'ai fait une bonne course avec pas mal de petites fautes. Ce n'était pas la meilleure solution de partir devant pour la partie plate, mais, avec le nouveau système, je n'avais pas trop le choix. Après, je voulais me faire plaisir en démarrant la saison à la maison avec le dossard 1", a souligné le skieur de Val Thorens.

Valentin Giraud-Moine (10e), Johan Clarey (12e) et Guillermo Fayed (14e) ont fini dans le top 15. Fayed pouvait même espérer mieux puisqu'il était en tête après trois temps intermédiaires. De retour à la compétition après une grave blessure, il n'a pas réussi à tenir jusqu'au bout physiquement. En revanche, les Autrichiens sont les grands absents du top 15.

Réa​ctions

Kjetil Jansrud (NOR, 1er): "(Sur sa seconde victoire en deux jours) Je veux rester humble et bien me concentrer sur ma manière de skier, du ski solide. Je savais que la forme était bonne mais je suis quand même surpris par ces deux succès. Le géant (dimanche) va me faire retomber de mon nuage (sourire). La piste était toujours aussi bien préparée. Cette descente semblait très simple mais, à l'usage, elle était stressante à cause des sauts. Un des secrets de nos succès, c'est l'esprit d'équipe, comme une famille soudée. Ce ne serait pas possible non plus sans les entraîneurs qui nous poussent à aller plus vite. C'est important de se sentir épaulé. Je vais retourner en Norvège pour voir ma famille et continuer à m'entraîner. Je ne pense pas participer au géant sur la Face de Bellevarde la semaine prochaine (dimanche 11 décembre, NDLR). Il y a peu de chance mais si je me sens dans cette forme...".

Aksel Lund Svindal (NOR, 3e): "Hier, le podium (2e du Super G) n'était pas le plus important pour une première course (après sa blessure au genou droit, en janvier à Kitzbühel). Aujourd'hui, j'étais plus exigeant. Le but, c'est d'aller plus vite et c'est naturel pour un compétiteur. J'appréhendais néanmoins les nombreux sauts, difficiles à gérer avec la vitesse. Au milieu (du parcours), je n'étais pas content de mes virages. Au saut du Télégraphe, l'atterrissage a été problématique. Mais il faut rester positif, faire confiance à son instinct. Si je suis revenu de toutes ces blessures et interruptions de carrière, c'est aussi en raison d'un travail mental permanent, de décisions bien pensées. Je sentais que je n'étais pas à 100% pour cette reprise mais je sentais aussi que c'était possible. J'avais la confiance. (Sur Val d'Isère) C'est une chance incroyable de skier dans de telles conditions, d'admirer le panorama au départ. Ce sport est promis à un bel avenir."

Le classement de la descente

1. Kjetil Jansrud (NOR) 1:59.51
2. Peter Fill (ITA) 1:59.77
3. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:59.84
4. Bostjan Kline (SLO) 2:00.15
5. Adrien Théaux (FRA) 2:00.32
6. Erik Guay (CAN) 2:00.48
7. Dominik Paris (ITA) 2:00.56
7. Patrick Kueng (SUI) 2:00.56
9. Aleksander Aamodt Kilde (NOR) 2:00.68
10. Carlo Janka (SUI) 2:00.70
10. Valentin Giraud moine (FRA) 2:00.70
12. Johan Clarey (FRA) 2:00.80
13. Beat Feuz (SUI) 2:00.83
14. Guillermo Fayed (FRA) 2:00.85
15. Steven Nyman (USA) 2:00.91
16. Christof Innerhofer (ITA) 2:00.95
17. Matthias Mayer (AUT) 2:00.96
18. Vincent Kriechmayr (AUT) 2:01.03
19. Josef Ferstl (GER) 2:01.29
20. Romed Baumann (AUT) 2:01.42

Xavier Richard @littletwitman