Adrien Théaux
Adrien Théaux est en confiance avant la descente de Beaver Creek, vendredi | JEAN-CHRISTOPHE BOTT/EPA/MAXPPP

Théaux: "je manque de kilomètres"

Publié le , modifié le

Adrien Théaux impute au "manque de kilomètres" et au retard pris dans la mise au point de son nouveau matériel un début de saison qui n'est pas à la hauteur de son statut, avec une 13e place en descente à Beaver Creek comme meilleur.

L'annulation du second entraînement à Val Gardena est-il un contre-temps de plus?

Adrien Théaux : "Je manque de kilomètres. Mon début de saison, ce n'est pas ce que je souhaite. Je suis en train de tester pas mal de trucs et un entraînement de plus n'aurait pas nui. Malheureusement on n'a pas fait beaucoup de ski cet été, à cause du mauvais temps. Du coup, il y a plein de réglages que j'aurais aimé faire avant et qu'on se retrouve à faire maintenant avec mon technicien. Ca complique énormément les choses. Sur le choix de skis pour vendredi, c'est assez compliqué parce que je vais partir avec un ski que je n'ai pas trop skié. Je ne sais pas si là-dessus ça va aller. C'était la même chose à Lake Louise et ça n'avait pas marché."
   
Est-ce à dire que vous venez à Val Gardena sans ambition?

A.D.: "C'est une piste que j'apprécie, une vraie piste de descente. Il y a des bosses, de la vitesse. Après il y a aussi beaucoup de portions de glisse, encore plus cette année. Vu le manque de neige, ils n'ont pas pu accentuer les mouvements de terrain dans le Ciaslat. D'habitude, ça permet de faire la différence au niveau technique. Là un peu moins. Sinon il y a eu de tout, des bons moments avec un podium l'année dernière (3e super-G), un podium loupé il y a quelques années (il était 2e en 2011 de la descente, qui fut annulée après 21 concurrents à cause des fortes rafales de vent). De la frustration aussi, quand j'étais pas mal dans certaines sections et pas bien dans d'autres."
   
Ce retard peut-il être un bien dans l'optique des Mondiaux?

A.D.: "J'ai déjà démarré très bien mes saisons et ce n'est pas pour ça que ça a très bien marché aux Jeux ou aux Mondiaux. Je me dis que c'est peut-être bien de faire l'inverse. J'apprends jour après jour. Je ne m'inquiète pas du tout pour les Mondiaux. Les sensations étaient bonnes à Beaver Creek cette année et on y retourne (pour les Mondiaux). Dans le mur, j'ai retrouvé un peu ce que je faisais il y a quelques années. Il faudra un peu améliorer les parties plates. Pour les Jeux et les Mondiaux, c'est la médaille. Le reste ne sert à rien".

Christophe Gaudot @ChrisGaudot