Le Français Clément Noël durant le slalom de Levi en 2019
Le Français Clément Noël durant le slalom de Levi en 2019 | Martti Kainulainen / Lehtikuva / AFP

Slalom de Levi : Henrik Kristoffersen renoue avec la victoire juste devant Clément Noël frustré

Publié le , modifié le

Pour le premier slalom de la saison, à Levi en Finlande, Clément Noël n'est pas passé loin de signer son quatrième succès en carrière en Coupe du monde. Mais le Français de 22 ans, présenté de plus en plus comme le digne successeur de Marcel Hirscher et solide vainqueur de la première manche, a payé très cher une faute au moment d'aborder le mur. Finalement, c'est le Norvégien Henrik Kristoffersen qui s'est imposé sur le fil devant le Vosgien (+0.09), frustré, et le Suisse Daniel Yule (+0.18).

Décidément, la nuit arctique de Finlande ne réussit pas aux skieurs français. Auteur d'une première manche magnifique lors du slalom de Levi, Clément Noël a craqué dans la seconde pour finalement laisser filer la victoire, pour neuf centièmes seulement, à son rival Henrik Kristoffersen, de retour au premier plan en slalom. Pour autant, on ne pourra pas reprocher grand chose au Vosgien qui a tenu à bout de bras les espoirs tricolores, tous ses compatriotes n'ayant pas réussi à passer la cut du premier run, une première malheureuse depuis sept ans !

Kristoffersen 1 - 0 Noël

Une chose est sûre, cette saison "post-Marcel Hirscher" ne devrait pas manquer de suspense ! Pour ce premier slalom de l'hiver, ce que l'on espérait s'est confirmé rapidement : le duel attendu entre le prodige tricolore, Clément Noël, et le fantasque norvégien, Henrik Kristoffersen, aura bien lieu ! Si ce dernier a remporté la première bataille, onze autres nous attendent au quatre coin du globes. Ce dimanche, dans le froid artcique de Levi, le skieur de Val d'Isère semblait avoir fait le plus dur pourtant. Plus véloce, plus fluide et surtout plus rapide que tout le monde, Nöel avait repoussé tous ses concurrents à plus de 39 centièmes, Kristoffersen ayant même pris la quatrième place (+0.68).

Mais l'expérience de l'un a cette fois-ci fait la différence face à la fougue de l'autre. Sur un tracé plus ou moins simple, mais rendu assez difficile par des conditions extrêmes, et dans une nuit finlandaise interminable, le vainqueur du globe de la spécialité en 2016 a sorti une manche sans accrocs, digne de celles qui lui avaient permis de contrarier le Maître Hirscher il y a trois ans. Avec le septième chrono du second run (53''32) - assez loin derrière l'étonnant Kristofer Jakobsen (Dossard 51, 6e, +0.53) - Kristoffersen a fait le job. Suffisant pour mettre la pression à Clément Noël, parti du portique en dernière position sous une neige toujours plus intense. Au moment d'aborder le mur, en milieu de parcours, le Français de 22 ans commet une faute alors qu'il volait vers la victoire... Malgré un meilleur ski que son rival norvégien et quelques centièmes repris en fin de tracé, l'erreur était fatale au moment de franchir de franchir la ligne d'arrivée (2e, +0.09). De quoi repousser la fête de Noël au prochain rendez-vous, chez lui, à Val d'Isère ?