Marcel Hirscher
Marcel Hirscher va-t-il réalisé un fabuleux quadruplé en Coupe du monde? | DON EMMERT / AFP

A Saalbach, Jansrud et Hirscher reprennent leur duel

Publié le , modifié le

Après la parenthèse des Mondiaux aux Etats-Unis, l'Autrichien Marcel Hirscher et le Norvégien Kjetil Jansrud, 1er et 2e du classement général, reprennent ce week-end leur duel en Coupe du monde, sur la piste autrichienne de Saalbach.

Pour Jansrud, leader de la descente et du Super-G, mais qui n'a rapporté du Colorado que l'argent en super-combiné, ce retour devra sonner comme une revanche. Il a d'ailleurs renoncé au géant des Mondiaux pour revenir s'entraîner en Europe, en vue du retour de la Coupe du monde à Saalbach, seize ans après la dernière course messieurs dans cette station située à la limite du Tyrol et de la région de Salzbourg. "J'espère reprendre des points sur Marcel, justifiait-il il y a quelques jours. La fin de saison peut être intéressante et excitante".

Hirscher, qui a soulevé les trois derniers globes de N.1 mondial, compte actuellement 1.014 points au classement général 2014-15, contre 834 pour son dauphin norvégien. Mais Jansrud, déjà vainqueur de cinq courses cette saison sur le circuit majeur, a réussi jeudi le meilleur chrono du premier entraînement de la descente, programmée samedi. Un "scratch" toutefois relatif, puisque le Scandinave a raté une porte.

"Besoin de récupération"

Hirscher, lui, est revenu de Beaver Creek auréolé de deux titres (super-combiné et épreuve par équipes) et d'une place de vice-champion du monde  de géant. Et il ne s'entraînera samedi, pour le Super-G de dimanche, que si son corps est "suffisamment reposé". "La semaine est toute entière consacrée à la récupération, dont j'ai un besoin urgent après deux semaines intensives pendant lesquelles j'ai été presque tous les jours sur les skis", expliquait-il mercredi sur son blog.

A quoi ressemble cette piste de Saalbach? "Elle a du caractère, un caractère que l'on ne retrouve nulle part ailleurs en Coupe du monde", assure l'ancien descendeur autrichien Hannes Trinkl, désormais directeur des courses à la Fédération internationale de ski. Une descente "très sélective, pour les vrais hommes", confirme Jansrud. Pour la colonie autrichienne, qui a survolé les Mondiaux et a encore placé jeudi six coureurs de la 2e à la 7e place du premier entraînement, Saalbach est d'abord une nouvelle course à domicile, avec ambiance de feu garantie. Les organisateurs ont déjà fait savoir que les anciennes gloires du ski national se bousculeraient dans les tribunes ce week-end.

AFP