Pinturault crée l'exploit à Wengen !

Pinturault crée l'exploit à Wengen !

Publié le , modifié le

Septième de la première manche du slalom à Wengen, Alexis Pinturault a signé un second run d'anthologie pour devancer l'Allemand vainqueur de l'épreuve l'an dernier, et Hirscher le champion du monde.

Marcel Hirscher n'est donc pas infaillible. L'Autrichien, impérial lors de la première manche, a multiplié les fautes inhabituelles lors de son deuxième passage pour finalement permettre à Neureuther, et surtout Pinturault, de le devancer au finish. Auteur d'un quasi sans-faute après un premier run bouclé à la 7e place, le Français a laissé filer ses skis. Résultat, première victoire de la saison pour le skieur de Courchevel, qui devient le premier Tricolore à s'imposer dans le temple de Wengen depuis Jean-Baptiste Grange en 2008. C'est aussi le 5e succès en carrière de Pinturault qui ne pouvait pas mieux préparer les prochaines échéances de Sotchi. 

"Je savais de quoi j'étais capable, que je  pouvais aller très vite si tout était en place", a déclaré le Français après sa victoire. "J'ai pris du temps, pris du  recul et pris des coups aussi, mais aujourd'hui, c'est la preuve que je ne vais  rien lâcher et que je ne lâcherai jamais rien. Le slalom d'Adelboden n'était  pas satisfaisant, mais c'était important d'arriver en bas. Je n'avais pas pris  le bon matériel pour les neiges un peu plus molles, c'est de ma faute. J'ai  fait des tests de matériel, remis les choses à plat, et tenté de construire  quelque chose et je dirai que le slalom dans le super-combiné (meilleur temps,  ndlr) a été un peu la récompense, la cerise sur le gâteau, qui prouvait que j'avais trouvé ce qu'il me manquait". Il a tout assemblé et le voilà devant Neureuther et Hirscher: "C'est vrai, le vice-champion du monde et le champion du monde ! Mais je  dirai qu'en slalom, il n'y a jamais n'importe qui. Il y a que du beau monde et  que du gros monde. C'est aussi la beauté du ski. En ce moment, il y a un gros  niveau en slalom et en géant et quand on gagne la victoire est plus belle".

Pinturault, qui avait été brouillon jusque-là cette saison en slalom,  renoue avec le podium dans cette discipline pour la première fois depuis sa  victoire à Val d'Isère en décembre 2012. "C'était difficile depuis le début de saison en slalom, j'ai essayé de  reconstruire tout cela", a souligné le Savoyard, 22 ans. "Je voulais tenter ma  chance, surtout après le super-combiné". Pinturault a connu en effet un beau week-end dans la station suisse, où il  avait pris la deuxième  place du super-combiné vendredi, derrière l'Américain  Ted Ligety.

Vidéo Stade 2 : Wengen, pour accrocher le bon wagon