Muffat-Jeandet
Muffat-Jeandet dans ses oeuvres | AFP

Muffat-Jeandet deuxième du slalom géant, derrière Hirscher

Publié le , modifié le

Victor Muffat-Jeandet a signé le premier podium de sa carrière en géant, son deuxième en Coupe du monde. Le Savoyard termine en effet deuxième du slalom géant de Beaver Creek, à 98 centièmes de l'Autrichien Marcel Hirscher. C'est le Norvégien Henrik Kristoffersen, qui monte sur la troisième marche, à 1 sec 31/100e. L'Américain Ted Ligety était quant à lui parti à la faute lors de la première manche, alors qu'un autre prétendant à la victoire, le Norvégien Aksel Lund Svindal qui était souffrant depuis vendredi, avait déclaré forfait.

Muffat-Jeandet vient de confirmer qu'il a bien franchi un cap en 2015. Terminant à sept reprises dans le Top 10, avec déjà un premier podium en décrochant en janvier la deuxième place du combiné de Wengen, derrière Carlo Janka. "Il a eu des résultats concrets cette année, avait d'ailleurs indiqué David Chastan, le directeur des Equipes de France masculine avant l'ouverture de la nouvelle saison. Il doit confirmer cette année et avoir l’ambition de monter sur des podiums et de gagner des courses". "J’ai vu que je pouvais jouer avec les meilleurs", avait-il indiqué à Francetvsport. "Je dois prendre conscience de ce nouveau statut et l’accepter, le but maintenant c’est de jouer devant, d’être dans les trois premiers", avait prédit le natif d'Aix-les-Bains.

Après les désillusions d'Alexis Pinturaut et Thomas Fanara dès la première manche, Muffat-Jeandet qui avait alors signé le quatrième temps, a tiré son épingle du jeu lors de la dernière manche. Le Savoyard de 26 ans est ainsi passé devant Stefan Luitz, et Andre Myhrer. Un autre Français, Mathieu Faivre, a quant à lui conservé sa 7e place, à 1'61 du vainqueur. Au classement général de la Coupe du monde, Aksel Lund Svindal reste leader malgré son forfait sur ce géant. Le Norvégien possède encore 57 points d'avance sur Hirscher, tandis que le premier Français est Adrien Théaux, et pointe au 7e rang.

De son côté, Pinturault devra encore patienter pour jouer un rôle au général de la Coupe du monde. 37e du super-G de Lake Louise (Canada) le week-end dernier, il n'a pas marqué un seul point à Beaver Creek, chutant lourdement dimanche lors de la première manche du géant. Le médaillé de bronze des Mondiaux-2015 a même dû faire un détour par  l'hôpital de Vail pour s'assurer qu'il n'avait pas été victime d'une commotion  cérébrale après avoir percuté violemment la piste avec sa tête. L'encadrement de l'équipe de France attendait encore les résultats des  examens qui détermineront si Pinturault pourra participer à la prochaine étape de la Coupe du monde à Val  d'Isère, les 12 et 13 décembre avec un géant et un slalom au programme. "Décidément en ce moment, il n'y a pas grand chose de bien", avait-il  résumé samedi.

Coupe du Monde de Ski