Tessa Worley
Tessa Worley | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les Françaises se loupent à Solden

Publié le , modifié le

L'ouverture de la Coupe du monde de ski n'a pas réussi aux skieuses françaises. A l'issue de la première manche du géant de Sölden, elles naviguent à près de trois secondes du meilleur temps signé par la Suissesse Lara Gut. En 1'09"26, Gut a devancé l'Allemande Viktoria Rebensburg (+0"77) et l'Autrichienne Anna Fenninger (+0"83).

"La neige est agressive et c'est difficile à skier, mais il faut tout de  même accélérer. Ce sont des conditions que j'aime bien", a commenté Gut à  l'issue de sa première manche. Dans le clan tricolore, on attendait Tessa Worley, la grande spécialiste française du Géant. On a eu un grand blanc. Dossard 7, Worley est passée à côté de sa manche initiale en commettant plusieurs fautes et surtout en manquant de rythme. La sanction était immédiate avec le 17e chrono à 3"10 de Gut. Worley n'est pas seule car elle figure dans le même temps que sa compatriote Anne-Sophie Barthet. Taina Barioz s'en est mieux sortie avec le 12e temps (+2"94).

"Pas à mon niveau"

"C'est vrai qu'il y a de gros écarts. Je ne skie pas du tout à mon niveau  sur cette manche, donc à la deuxième j'espère vraiment faire une remontée", a  indiqué Worley. "La première partie a été correcte, j'ai essayé de me détendre, de me  relâcher et de profiter des bonnes conditions. Dans le mur, je n'ai jamais  réussi à trouver le bon rythme. Je me suis fait vraiment malmener, soit un peu  trop tôt soit un peu trop tard. C'est pas une partie de plaisir, j'ai vraiment  senti que ça n'allait pas marcher", a ajouté la skieuse du Grand-Bornand.

Coupe du Monde de Ski