Marcel Hirscher
Marcel Hirscher. | FABRICE COFFRINI / AFP

Le globe et le slalom pour Hirscher

Publié le , modifié le

L'Autrichien Marcel Hirscher, déjà vainqueur de la Coupe du monde générale, a clôturé la saison en enlevant dimanche le slalom à Lenzerhide avec en prime son deuxième petit globe de cristal de la discipline.

Hirscher, le vice-champion olympique, n'avait pas d'autre choix que de  finir devant l'Allemand Felix Neureuther pour décrocher le petit globe. Le champion du monde, en tête après la 1re manche tracée par son  entraîneur, s'est imposé au final avec 76/100e d'avance sur Neureuther. Le  champion olympique de la discipline, l'Aurichien Mario Matt, a complété le  podium. Alexis Pinturault a terminé 9e et Jean-Baptiste Grange 13e devant Steve  Missillier 14e. 

Le tracé du premier parcours, extrêmement tournant dans une neige molle, a  suscité la polémique, certains dont Neureuther y voyant le moyen de clairement  avantager Hirscher, qui ouvrait le bal. "C'est une catastrophe pour le ski lorsque l'on veut mettre en place  quelque chose, à tout prix, pour que son skieur soit avantagé. C'est très très  dommage selon moi", pointait à la mi-temps, le vice-champion du monde allemand,  d'ordinaire très mesuré.

Neureuther, qui voit lui passer sous le nez le globe de cristal, est bien  le grand perdant du jour. "Je savais que je devais me donner à 110%. Au final, cela n'avait guère  d'importance que je sois dehors ou en bas", a souligné Hirscher, qui s'est  offert sa 23e victoire en Coupe du monde, quelques jours après ses 25 ans. L'Autrichien aura décroché 5 victoires, soit une de moins que l'an dernier,  pour un total de 13 podiums cet hiver. Il a totalisé 1222 points au général, où  il devance le Norvégien Aksel Lund Svindal (1091 pts) et Alexis Pinturault  (1028).

Réactions

Marcel Hirscher (AUT/1er du  slalom et de la Coupe du monde de slalom): "Je suis content que Felix ait  retrouvé le sourire. Cinq secondes avant de m'élancer, j'ai demandé à mon  préparateur physique +Alors, il est devant? Oui il l'est+. Je savais que ce  serait tout ou rien. Seul le résultat comptait. On a posé les bases en première  manche, en seconde manche on a vu que la façon de tracer importait peu. Ca ne  me convenait pas forcément, mais j'étais quand même rapide. Mais bon, tout le  monde trace en fonction des points forts de son athlète. On le fait en super-G,  en slalom géant et en slalom. J'ai des problèmes de dos mais en course on ne  les ressent pas. Avec le petit globe de slalom, j'ai rempli un autre souhait et  objectif, ma saison est parfaite, je dirais".

Felix Neureuther (GER/2e): "Je suis un peu déçu. La première manche n'a pas  eu d'influence sur la course, tout était encore possible, et en seconde manche  Marcel a été meilleur. Il a mérité de gagner. Quand il y a quelque chose qui  m'énerve, je le dis simplement. Aujourd'hui en première manche ça avait peu à  voir avec le sport. Les spectateurs n'ont pas forcément apprécié. Ca doit  rester une course équitable, aujourd'hui on a essayé de mettre des difficultés  à d'autres skieurs, et ce n'est pas très sportif. Dans l'avenir, on doit y  réfléchir, peut-être avec un tracé neutre de la FIS (Fédération internationale  de ski). J'en ai discuté avec d'autres skieurs, ça ne donne pas une belle  image".

AFP

Coupe du Monde de Ski