Lara Gut
Lara Gut | AFP

Le Globe de cristal pour Gut, 2e du super-G de St Moritz

Publié le , modifié le

Sans trop de surprise, la Suissesse Lara Gut a remporté le petit globe de super-G en terminant deuxième de l'épreuve des finales de la Coupe du monde de ski alpin, à St Moritz, où la Liechtensteinoise Tina Weirather a terminé première avec 41/100e d'avance. Lara Gut qui devait terminer dans les six premières pour devancer Lindsey Vonn au classement de la spécialité, a maîtrisé sa course malgré la nervosité, devancant l'Autrichienne Cornelia Huetter (à 59/100). La skieuse de 24 ans était déjà assurée du gros globe après la blessure fin février de Vonn.

C'est la deuxième fois que Gut remporte le globe de cristal du super-G, après celui obtenu en 2014. A 24 ans, elle devient la première Suissesse à remporter deux globes dans cette discipline, Maria Walliser (1987) et Michela Figini (1988) n'en ayant remporté qu'un seul. Dans l'épreuve la plus intuitive du ski alpin, là où la vitesse et la technique se combinent, Lara Gut a indiqué qu'elle se sentait plus à l'aise. Même si la Tessinoise n'a pas démérité en descente, en terminant 4e, en géant (3e) ou même en combiné (2e), c'est bien dans le super-G qu'elle a excellé. La Suissesse qui devrait faire l'impasse sur le slalom de samedi, prendra le départ dimanche du géant, pour sa 32e et dernière course de la saison. Au classement final du super-G, Gut devance, avec 481 points, Weirather (436 pts) et Vonn (420 pts).

L'autre vainqueur du jour n'est autre que Weirather. La skieuse du Liechtenstein a signé sa sixième victoire sur le circuit, et la deuxième cette saison. Si les conditions météorologiques étaient parfaites, le parcours n'es restait pas moins piégeux, ce qui explique qu'un tiers des concurrentes est sorti, dont les Françaises Tessa Worley et Romane Miradoli. "C'est toujours énervant de faire ce genre de sortie de piste. C'était un tracé pas facile à lire (piqueté par l'entraîneur français Pierre-Yves Albrieux, ndlr) et pour trouver le juste milieu entre l'engagement et la tactique. J'avais vraiment à coeur de ne pas avoir de regret, d'aller à fond", a expliqué Worley, dont le dernier succès en Coupe du monde date du 15 décembre 2013, en géant à St Moritz justement.

Coupe du Monde de Ski