Lara Gut reste la patronne du super-G à Garmisch

Lara Gut reste la patronne du super-G à Garmisch

Publié le , modifié le

Leader du classement de la Coupe du monde de super-G, Lara Gut a remporté une nouvelle victoire, lors du super-G de Garmisch-Partenkirchen. La Suisse, déjà victorieuse à Lake Louise et Val-d'Isère cette saison, a devancé l'Autrichienne Stephanie Venier de 67 centièmes et surtout sa rivale Tina Weirather de 86 centièmes. La Française Tessa Worley prend une belle 5e place, à 1.08 de la gagnante, faisant aussi bien qu'à Val-d'Isère.

D'une pierre, deux coups. Lara Gut a réalisé une excellente affaire en ce dimanche. Dans le super-G de Garmisch, elle n'a laissé à personne le soin de se hisser sur la première marche du podium. Elle remporte ainsi sa troisième victoire de la saison dans cette discipline, confortant ainsi sa 1re place du classement de la Coupe du monde de la spécialité. Au lendemain de sa 2e place sur la descente, elle en profite également pour se rapprocher de Mikaela Shiffrin, la leader du classement général de la Coupe du monde. L'Américaine n'était pas de la partie, au contraire de sa compatriote Lindsey Vonn. Au lendemain de sa victoire sur la descente, pour sa troisième course et une semaine après avoir repris la compétition, l'ancienne reine du ski mondial a pris une encourageante 9e place de ce super-G, qu'elle a déjà remporté à trois reprises dans sa carrière.

Réactio​ns

Lara Gut (Suisse - vainqueur): "Je n'ai pas skié comme je le voulais, ça a été une course difficile, mais c'était quand même du plaisir. C'est cool d'avoir gagné les trois Super G cette saison, mais à chaque fois c'est une nouvelle course, et à chaque fois il faut tout donner pour tenter de gagner. Quand on a la chance de faire ce qu'on aime, il ne faut pas parler de combat, c'est juste un plaisir."

Lindsey Vonn (USA - 9e): "J'ai pris du plaisir à skier aujourd'hui. Je dois encore avoir un ski plus offensif. Dans ma tête j'étais prête, mais j'ai besoin d'un petit peu plus d'entraînement et ça va aller. Dans la descente la confiance est là, pas encore en Super G. D'ici aux Championnats du monde (6-19 février à Saint-Moritz, Suisse, NDLR) je vais travailler, je serai prête dans deux semaines".

Tessa Worley (FRA - 5e): "Je crois que j'ai trouvé une partie de la clé pour skier engagé mais solide. Les sensations étaient bonnes, en Super G, avec la vitesse, on n'a pas trop le temps de réfléchir, il faut être bien concentré, et laisser faire l'instinct. Pour le podium, il me manque encore la manche sans petites erreurs, arriver à tout mettre bout à bout, pour faire à chaque fois la meilleure section. Ce matin, j'ai fait une petite faute qui me coûte un peu de temps. Mon ski est bien en place, la confiance monte. Ce sont les meilleures conditions pour arriver aux Mondiaux."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze