Kristoffersen se paye Hirscher à Schladming, Lizeroux 4e

Kristoffersen se paye Hirscher à Schladming, Lizeroux 4e

Publié le , modifié le

Le Norvégien Henrik Kristoffersen a remporté mardi le slalom nocturne de Schladming (Autriche), l'emportant d'un cheveu sur Marcel Hirscher, leader de la spécialité et de la Coupe du monde de ski alpin. Devant quelque 45.000 spectateurs déchaînés pour cette épreuve à la plus forte affluence du circuit, il s'impose en 1 min 39 sec 83/100e, devançant son rival de 9/100e. Le Russe Alexander Khoroshilov, vainqueur en 2015, vient compléter le podium à 63/100e, tandis que le Français Julien Lizeroux se classe 4e à 1 sec 53/100e, son meilleur résultat depuis le slalom de St-Moritz en mars dernier.

Sa revanche a été terrible. Deux jours après son échec à Kitzbühel, Henrik Kristoffersen a réparé son erreur.  Vexé par cette élimination inédite pour lui depuis deux ans, le jeune Norvégien de 22 ans avait prévenu qu'il réparerait l'affront sur la Planai pour cette classique disputée devant quelque 45.000 spectateurs déchaînés, le record du circuit. Il a tenu parole: arrivé en tête de la première manche après un sans-faute tout en agressivité, Kristoffersen s'est imposé au final en 1 min 39 sec 83/100e, coiffant son rival autrichien de 9/100e. Vainqueur pour la troisième fois à Schladming, où il a obtenu son premier succès sur le circuit majeur en 2014, à 19 ans, et où il s'est encore imposé l'année dernière, le Norvégien devient le deuxième skieur le plus sacré dans le "Chaudron" en vingt ans, à une longueur de l'Autrichien Benjamin Raich. "J'ai un peu l'impression de skier à domicile, j'habite à 50 minutes d'ici, près de Salzbourg, mon entraîneur est du coin", a-t-il plaisanté après sa victoire, parmi les feux de Bengale. Il a toutefois reconnu que la victoire n'a tenu qu'à un cheveu. "La deuxième manche a été difficile, je n'ai pas trouvé le rythme au début mais ça s'est bien passé sur le bas du parcours: Schladming, c'est incroyable !"

Hirscher tout près du doublé royal

Avec cette cinquième victoire de la saison en slalom, le titulaire du Petit globe de slalom en 2016 revient à 60 points de Hirscher au classement de la spécialité. S'il rate une nouvelle fois l'occasion de s'octroyer le doublé royal Kitzbühel-Schladming, l'Autrichien de 27 ans ne réalise pas une mauvaise affaire en vue de son grand objectif : remporter un sixième Gros globe d'affilée, exploit jamais réalisé à ce jour. Le double champion du monde conserve en effet une avance de 368 points au classement général sur son concurrent norvégien, qui, contrairement à lui, ne dispute que les épreuves techniques. "Cela ne se présente pas trop mal, maintenant la priorité va être de se reposer avant les Mondiaux" de St. Moritz (Suisse), qui auront lieu du 7 au 19 février, a souligné Hirscher, déjà auréolé de deux titres mondiaux. Le Russe Alexander Khoroshilov, vainqueur en 2015, est venu compléter le podium à 63/100e, tandis que Julien Lizeroux s'est classé 4e à 1 sec 53/100e, son meilleur résultat depuis le slalom de St. Moritz en mars dernier.

Classement du slalom de Schladming

1. Henrik Kristoffersen (NOR) 1:39.83 (50.84 + 48.99)
2. Marcel Hirscher (AUT) 1:39.92 (51.36 + 48.56)
3. Alexandr Horoshilov (RUS) 1:40.46 (51.90 + 48.56)
4. Julien Lizeroux (FRA) 1:41.36 (52.05 + 49.31)
5. Stefano Gross (ITA) 1:41.37 (52.02 + 49.35)
6. Manuel Feller (AUT) 1:41.69 (52.40 + 49.29)
7. Naoki Yuasa (JPN) 1:41.81 (52.26 + 49.55)
8. Alexis Pinturault (FRA) 1:41.86 (52.86 + 49.00)
9. Mattias Hargin (SWE) 1:41.89 (52.07 + 49.82)
10. David Ryding (GBR) 1:42.08 (52.02 + 50.06)
11. Leif Kristian Haugen (NOR) 1:42.28 (53.01 + 49.27)
12. Manfred Moelgg (ITA) 1:42.36 (52.46 + 49.90)
13. Reto Schmidiger (SUI) 1:42.69 (53.94 + 48.75)
14. Stefan Luitz (GER) 1:42.72 (53.85 + 48.87)
15. Daniel Yule (SUI) 1:42.78 (52.66 + 50.12)
16. Linus Strasser (GER) 1:42.81 (53.84 + 48.97)
17. Sebastian-Foss Solevaag (NOR) 1:42.82 (52.91 + 49.91)
18. Marco Schwarz (AUT) 1:42.99 (53.47 + 49.52)
19. Michael Matt (AUT) 1:43.07 (54.13 + 48.94)
20. Tommaso Sala (ITA) 1:43.08 (53.58 + 49.50)
21. Jonathan Nordbotten (NOR) 1:43.18 (52.31 + 50.87)
22. Giuliano Razzoli (ITA) 1:43.37 (54.02 + 49.35)
23. Luca Aerni (SUI) 1:43.61 (53.90 + 49.71)
24. Christian Hirschbuehl (AUT) 1:43.82 (53.50 + 50.32)
25. Ramon Zenhaeusern (SUI) 1:44.55 (54.06 + 50.49)
26. Dominik Stehle (GER) 2:20.68 (53.78 + 1:26.90)
27. Robby Kelley (USA) 2:30.59 (53.93 + 1:36.66)

N'ont pas terminé: Michael Ankeny (USA), David Chodounsky (USA), AJ Ginnis (USA), Hig Roberts (USA), Kristoffer Jakobsen (SWE), Emil Johansson (SWE), Gustav Lundbaeck (SWE), Stefan Hadalin (SLO), Marc Gini (SUI), Marc Rochat (SUI), Michal Jasiczek (POL), Hideyuki Narita (JPN), Dong-Hyun Jung (KOR), Rodolfo Roberto Dickson Sommers (MEX), Steven Theolier (NED), Felix Neureuther (GER), David Ketterer (GER), Patrick Thaler (ITA), Federico Liberatore (ITA), Marc Digruber (AUT), Kai Alaerts (BEL), Erik Read (CAN), Krystof Kryzl (CZE), Joonas Rasanen (FIN), Robin Buffet (FRA), Jean-Baptiste Grange (FRA)

AFP