Peter Fill Kitzbühel
Le skieur italien Peter Fill | AFP - HANS KLAUS TECHT

Kitzbühel : Peter Fill crée la surprise, tir groupé tricolore

Publié le , modifié le

Peter Fill a remporté la mythique descente de Kitzbühel et devancé un duo suisse, Beat Feuz et Carlo Janka. L'Italien a tiré son épingle du jeu dans des conditions difficiles qui ont réduit la visibilité et a su éviter les pièges d'une piste très sélective qui a causé quelques chutes impressionnantes. Le camp autrichien a connu des désillusions à domicile puisque Hannes Reichelt et Georg Streitberger ont lourdement chuté, tout leader du classement général Aksel Lund Svindal. La France place trois skieurs dans les 10 premiers, Johan Clarey (4e), Adrien Théaux (8e) et Davis Poisson (9e).

On attendait Jansrud, Svindal ou Reichelt, on a finalement eu un show Peter Fill et les duettistes suisses Beat Feuz et Carlo Janka. La faute à une visibilité déclinante au fil de l'après-midi. En raison du mauvais temps et de la neige tombée en début de journée, le départ avait même été abaissé au-dessus de la Mausefalle et donné avec une heure de retard (12H45). La visibilité médiocre, surtout pour le passage des meilleurs, a contribué à de nombreux accidents. Aksel Lund Svindal qui n'avait jamais gagné en Autriche devra attendre encore un an de plus puisqu'il a lourdement chuté. Il n'y aurait pas de huitième succès cette saison pour le Norvégien. Tout comme Svindal, l'Autrichien Hannes Reichelt, champion  du monde de super-G, a terminé sa course dans les filets. Pour les Autrichiens, c'est d'ailleurs la catastrophe. Comme Reichelt, Georg Streitberger a été évacué par hélicoptère à Kitzbühel. Finalement devant un public si bruyant d'habitude mais terriblement calme devant la tournure des événements, Vincent Kriechmayr a été le meilleur autrichien (7e) à 1''26 du vainqueur, l'Italien Peter Fill.

Fill après Gedina et Paris

Peter Fill est devenu le troisième Italien à dompter la Streif après Kristian Gedina (1998) et Dominik Paris (2013). Le skieur de Castelrotto, au-dessus de la Val Gardena, n'a jamais dérogé à son style tout en douceur et précision. Après le triplé historique de vendredi sur le Super combiné, les Français eux ont fait bonne figure malgré les éléments : Johan Clarey a terminé au pied du podium (+0''80) alors que Adrien Théaux, 8e à 1''40, et David Poisson, 9e à 1''44. Théaux a d'ailleurs été le mieux classé des favoris (dossards 16 à 22). A noter que la course a été arrêtée définitivement après les 30 premiers dossards, condition nécessaire pour valider le résultat. En conséquence, 27 concurrents n'ont pas parcouru la mythique piste.

Coupe du Monde de Ski