Alexis Pinturault
Alexis Pinturault a remporté sa 8e victoire en Coupe du monde à Kitzbuehel | AFP - JOE KLAMAR

Kitzbuehel : Pinturault met fin à la disette et s'offre le super combiné

Publié le , modifié le

Le Français Alexis Pinturault a remporté le super combiné à Kitzbüehel. Après une sa belle place en Super-G le matin, le Français a assuré son succès en dominant le slalom couru de nuit sur la mythique piste autrichienne. Cela faisait près d'un an que le Français n'était pas monté sur la plus haute marche du podium. Il aura fallu attendre 18 courses depuis son succès en Super-G à Lenzerheide en mars dernier. Il devance le Norvégien Marcel Hirscher et le Tchèque Ondrej Bank.

Alexis Pinturault n'avait pas levé les bras depuis le 13 mars 2014. Une éternité pour celui qui visait le classement général à la fin de la saison. Depuis ce succès sur le Super-G à Lenzerheide (Suisse), le Français collectionnait les hauts (quatre podiums depuis le début de la saison) mais aussi les bas à l'image de ses disqualifications ou de sa 17e place au Super-G de Val Gardena à la fin de l'année dernière. A Kitzbuehel, il s'est rassuré et a confirmé sa suprématie sur la piste autrichienne en remportant pour la deuxième année consécutive, le Super Combiné. Ce 8e succès en carrière lui permet de remonter à la troisième place du classement général de la Coupe du monde.

Alexis Pinturault s'était mis dans les meilleures dispositions dès le matin. Convaincant sur le Super-G, il avait lâché moins d'une seconde et demi sur l'Italien Dominik Paris, vainqueur. Il repoussait Marcel Hirscher, champion du monde du slalom et triple tenant du titre du gros Globe, à près de 3 secondes. Mais sur sa spécialité, le Norvégien a prouvé qu'il serait encore très dur à aller chercher ce dimanche lors du slalom. Le Norvégien a pris la deuxième place à sept dixièmes du Français. Le Tchèque Ondrej Back complète le podium. A 34 ans, c'est la deuxième fois seulement que ce dernier monte sur la boîte. Pour Pinturault, c'est plus une habitude (27e podium) et cette victoire vient compenser un début de saison compliqué. Compilant les sorties sur le slalom (quatre au total), il a su dompter sa fougue ce vendredi. De bon augure avant dimanche. "Moi je me sens bien avec ces deux gros jours" avouait-il dans L'Equipe. Il a traduit ses paroles en actes.

Benoit Jourdain @BenJourd1