Fenninger-Gut-Maze
Le trio du Super G de Lenzerheide (de gauche à droite) Anna Fenninger, Lara Gut et Tina Maze | AFP - FABRICE COFFRINI

A Gut le Super G, à Fenninger le général

Publié le , modifié le

La Suissesse Lara Gut a remporté chez elle le Super G de Lenzerheide devant l'Autrichienne Anna Fenninger et la Slovène Tina Maze. Après sa victoire en descente la veille, elle confirme donc sa fin de saison canon couronnée par un globe de cristal de la discipline. En Suisse, la médaillée de bronze à Sotchi a signé sa 7e victoire de la saison. Deuxième derrière Gut, Anna Fenninger remporte elle le grand globe de cristal.

La blessure de Maria Hoefl-Riesch laissait le champ libre à Anna Fenninger. L'Autrichienne n'a pas tremblé et a remporté le premier grand globe de sa carrière. Le triomphe n'a toutefois pas été total puisque lors du Super G de jeudi à Lenzerheide, elle n'a terminé que deuxième derrière Lara Gut qui devant son public confirme sa victoire en descente mercredi. Malgré ses deux succès d'affilée, la Suissesse ne peut plus rattraper l'Autrichienne au général. Pour se consoler, elle peut dire qu'elle rejoint sur les tablettes sa compatriote Sonja Nef, dernière Helvète à avoir remporté un globe de cristal - celui du géant -. C'était en 2002.

Concours de circonstances

Fenninger, battue en descente et donc en Super G, met donc la main sur le plus beau des globes. "C'est incroyable", a lâché la jeune femme qui couronne d'une superbe  manière une saison où elle a conquis la médaille d'or olympique du super-G et  l'argent du géant, à Sotchi. "Je pense que le titre olympique, pour le mental, était très important.  Après, je n'ai plus senti de pression, car pour moi, peu importait ce qui  allait se passer, la saison était de toutes façons parfaite, avec cette  médaille d'or", a-t-elle ajouté. L'Autrichienne aux trois victoires pour un total de 10 podiums cet hiver,  sait qu'elle a aussi profité d'un concours de circonstances très favorables qui  lui ont permis de culminer au classement général. Car Maria Höfl-Riesch, lauréate du grand globe en 2011, était arrivée en  patronne du circuit à Lenzerheide, et si elle ne s'était blessée en chutant en  descente, mercredi, la bataille finale aurait dû se poursuivre jusqu'au slalom, dimanche. Elle n'est pas la seule à s'être mise hors jeu ainsi. La perle du  Liechtenstein, Tina Weirather, avait réalisé un incroyable début de saison qui  en faisait une des grandes prétendantes, avant de se blesser à un genou à  l'entraînement aux jeux Olympiques.

Coupe du Monde de Ski