Géant - Garmisch : Pinturault et Kristoffersen parfaitement placés

Publié le , modifié le

Auteur·e : Leo Anselmetti
Alexis Pinturault.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Très solide lors de la première manche, Alexis Pinturault s'est placé en 4e position (+0''18), juste derrière les Norvégiens Nestvold-Haugen (3e, +0''13) et Henrik Kristoffersen (2e, +0''08). Premier, le Suisse Loïc Meillard a fait très forte impression tandis que Victor Muffat-Jeandet (+0''43) et Mathieu Faivre (0''55) partiront des 6e et 7e positions. Reprise des hostilités à 13h30.

 "J'ai été plutôt content de la manière dont j'ai skié, maintenant il faut juste se concentrer, prendre des risques, oser pour essayer de faire une bonne deuxième manche". Malgré un temps très doux favorisant les premiers passages, Alexis Pinturault et son dossard n°7 a réalisé une descente très encourageante lors du premier passage Géant de Garmisch Partenkirchen, terminant à la quatrième position, à +0"18.

Le skieur français s'est donné toutes les chances de remporter la course mais, devant, lui, son inévitable rival Henrik Kristoffersen a effectué une descente quasi-parfaite. En avance lors des deux premiers intermédiaires, il a préféré assuré en fin de parcours afin de ne concéder que huit petits centièmes au Suisse Loïc Meillard, meilleur temps de ce dimanche matin. Troisième, un autre norvégien : Leif Kristian Nestvold-Haugen, qui s'est immiscé entre Kristoffersen et Pinturault (+0"13).

Faivre et Muffat-Jeandet bien placés

Les tricolores Victor Muffat-Jeandet et Mathieu Faivre ont eux tout pour créer une belle surprise lors de ce Super-G de Garmisch. Même s'ils n'ont pas fait forte impression sur la piste allemande, les deux skieurs français terminent tout de même dans le Top 10, respectivement aux 6e et 7e positions. "Les conditions sont assez délicates, c'est difficile de gérer les appuis, il faut être dans le bon tempo, dans le timing juste si on faire un résultat", a commenté Faivre en zone mixte après sa première manche. A eux de bien conclure désormais pour se rendre le podium accessible malgré leur demi-seconde de retard.

Quant au dossard rouge, Zan Kranjec est parti très fort. Alors qu'on pouvait logiquement le voir exploser le chrono, le Slovène a fini par faiblir en fin de parcours, concédant 22 centièmes au leader. Reprise à 13h30.

Coupe du Monde de Ski Alpin