Géant de Courchevel - Tessa Worley dans le brouillard, Marta Bassino double la mise

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
La Français Tessa Worley à l'attaque du géant de Courchevel
La Français Tessa Worley à l'attaque du géant de Courchevel | AFP - THOMAS COEX

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le géant de Courchevel n'a pas été gâté par le temps. Neige, brouillard, faible visibilité n'ont pas empêché l'Italienne Marta Bassino de remporter un deuxième succès en autant d'épreuves en géant. La Slovaque Petra Vlhova, meilleur temps de la 1re manche, n'a pas réussi à conserver sa demi-seconde d'avance, finissant en 3e position derrière la Suédoise Hector Sara. Tessa Worley, première Française, finit à la 12e place, un ski encourageant avant le deuxième géant sur cette piste demain.

On reconnaît les champions à leur capacité de réaction. Tessa Worley a encore démontré qu'elle faisait partie de cette catégorie d'athlètes. Après une 1re manche très délicate, où elle avait failli chuter, elle a bien réagi lors de la 2e manche du géant de Courchevel. Certes, elle est encore loin d'être au niveau qui était le sien pour devenir double championne du monde de la spécialité (2013 et 2017), et qui l'avait mené aussi au Globe de Cristal de la spécialité en 2017 avant de finir 3e en 2019. C'était d'ailleurs la première fois depuis près de quatre ans qu'elle s'élançait en étant au-delà du dossard 7. Dans des conditions très difficiles, avec un brouillard intense, elle a poursuivi sa quête de confiance.

Partie à l’attaque sur la 1re manche, la skieuse du Grand-Bornand avait rapidement payé son trop-plein d’agressivité avec une faute d’intérieur, l'obligeant à poser la main et même le flanc, sur un tracé déjà bien dégradé à son passage, pour une 19e place à 2"87 de la leader, Petra Vlhova. Mais dans la deuxième manche, disputée sous la neige et sans une visibilité extraordinaire, la leader du ski féminin tricolore s'est employée. Elle a même réalisé le meilleur temps, jusqu'à ce que l'Autrichienne Ricarda Haaser ne l'en déloge. Mais bien évidemment, tout le retard pris dans la 1re manche lui interdisait tout espoir de briller au final. Sur un tracé exigeant, Tessa Worley termine ce géant en 12e position, avec le 13e temps de la 2e manche. 

Très loin de la gagnante du jour, l'Italienne Marta Bassino, qui enchaîne un deuxième succès en autant de géants après son succès à Sölden. la Transalpine finir avec près d'une demi-seconde d'avance sur la Suédoise Sara Hector, et 59 centièmes sur la Slovaque Petra Vhlova, qui s'était pourtant élancée dans la 2e manche avec le meilleur temps et un avantage d'une demi-seconde sur Bassino. C'est néanmoins une très bonne affaire pour la leader de la Coupe du monde, qui accroît son avance après ses trois premiers succès de la saison (dont deux en slalom).

Coupe du Monde de Ski Alpin