Géant de Bansko : Mathieu Faivre prend sa revanche, trois Français dans le top 4 !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Mathieu Faivre lors du géant de Bansko, en Bulgarie, le 27 février 2021.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Superbe dimanche pour le clan tricolore à Bansko ! Deuxième hier sur le même tracé, Mathieu Faivre a pris une belle revanche en s'imposant en patron sur le géant, son deuxième succès en coupe du monde dans la spécialité. Alexis Pinturault prend la troisième place derrière son rival suisse Marco Odermatt. Thibaut Favrot, auteur de son meilleur résultat en carrière samedi (7e), prend la quatrième place !

Après la promesse, place à la confirmation ! Présents dans le top 7 samedi 27 février à Bansko, en Bulgarie, les géantistes français ont réalisé une incroyable performance dimanche, avec trois coureurs dans le top 4.

Au sommet de son art, Mathieu Faivre a pris une superbe revanche après sa deuxième place de la veille sur le même tracé. Premier à l'issue de la première manche, il a parfaitement géré son avance sur le deuxième run (2’25”29) pour signer sa deuxième victoire en carrière dans la spécialité après celle acquise en 2017 à Val-d'Isère.

Odermatt grignote sur "Pintu", formidable Favrot !

Derrière l'intouchable champion du monde du géant, qui a décidé de ne plus descendre du podium depuis Cortina d'Ampezzo, Marco Odermatt et Alexis Pinturault ont livré une belle bataille... finalement remportée par le Suisse qui prend la deuxième place (+ 0"75) au Savoyard pour une affaire de centièmes - six exactement (+ 0"81). Auteur de petites fautes d’intérieur, "Pintu" a de nouveau failli perdre son bâton, au même endroit que la veille. À la lutte jusqu'au bout, le Français termine troisième et lâche de précieux points au classement de la spécialité, et du gros globe (210 points séparent désormais les deux hommes), à son rival transalpin.

Auteur de son meilleur résultat en géant samedi avec une très belle 7e place, Thibaut Favrot a encore dépassé ses limites dimanche. Cinquième de la première manche, il est parvenu à grappiller une place supplémentaire sur son deuxième run pour terminer au pied du podium (4e en 2’26”37). 

Il faut remonter à mars 2016 à Saint-Moritz pour retrouver trace d'une performance quasi-similaire pour le clan français : à l'époque, Mathieu Faivre, Alexis Pinturault et Thomas Fanara s'étaient classés aux trois premières places. Si Marco Odermatt était le seul nuage dans l'horizon bleu du jour, la performance tricolore augure tout de même du meilleur pour les prochaines courses... ou du pire pour leurs adversaires.

-

à voir aussi Mathieu Faivre, la renaissance d'un pur géantiste lors d'un mois de février de folie Mathieu Faivre, la renaissance d'un pur géantiste lors d'un mois de février de folie

“Je suis hyper content de ma journée. C’est la première fois que je gagne une course en ayant remporté la première manche et maintenant je vais me reposer un peu. (...) Ça confirme mon état de forme et que je me sens très bien sur mes skis. Ça confirme le bon état d'esprit en ce moment. Quatre podiums en quatre courses, si on m'avait dit ça en début de saison je n'y aurai pas cru", a indiqué l'heureux vainqueur du jour.

Coupe du Monde de Ski Alpin