Descente de Kitzbühel : Johan Clarey magnifique dauphin derrière l'intouchable Beat Feuz

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Johan Clarey à Kitzbühel
Johan Clarey signe une très belle 2e place sur la descente de Kitzbühel, en janvier 2021 | JOE KLAMAR / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Français Johan Clarey a signé ce dimanche le 2e meilleur temps de la descente de Kitzbühel (+0'17) derrière le Suisse Beat Feuz. Il réalise ainsi, à 40 ans, l'une des plus belles courses de sa carrière. L'Autrichien Matthias Mayer complète le podium(+0'38).

Sans un Beat Feuz en état de grâce, Johan Clarey aurait remporté la première course de sa carrière à 40 ans, et ce sur la descente la plus prestigieuse de la saison de ski alpin, ce dimanche à Kitzbühel. Mais il y avait Beat Feuz. Le Français échoue finalement à 17 centièmes du Suisse, qui lève ainsi les bras pour la deuxième fois en trois jours sur la "Streif" et remporte sa 15e course en carrière. L'Autrichien Matthias Mayer (+0'38) complète le podium mais perd la tête du classement de la spécialité, au profit de Beat Feuz.

Initialement prévue ce samedi, la deuxième descente de la Streif a été reportée à dimanche en raison des conditions météo. Mais le temps n'a pas été bien plus clément. La course a même dû être interrompue pendant plus de cinq minutes en raison d'un brouillard trop épais. Johan Clarey avait alors déjà bouclé sa formidable descente, laissant son dauphin provisoire, Christof Innerhofer, à 69 centièmes. 

Dossard rouge pour Feuz, Top 10 pour Bailet

Les skieurs partis après l'interruption ont dû fendre le brouillard dans les premiers virages. Parmi eux, Beat Feuz était attendu comme le principal client : le Suisse avait fait une démonstration deux jours plus tôt lors de la première descente. Et il a fallu qu'il reproduise son ski de rêve pour doubler Johan Clarey et prendre la tête du classement. Il n'a plus été rejoint, d'autant que les skieurs suivants ont dû aussi composer avec un manque de visibilité sur le bas du parcours.

Grâce à ses deux victoires, Beat Feuz prend les rênes de la disciplines au détriment de Matthias Mayer, pourtant bon 3e ce dimanche. Le Suisse entame ainsi parfaitement cette deuxième partie de saison, et pourrait rafler le petit globe de la descente pour la 4e fois d'affilée s'il garde ce rythme. 

A noter le nouveau Top 10 de Matthieu Bailet (9e) après son excellente 7e place vendredi. Adrien Théaux (qui a failli se faire très mal dans un virage), Brice Roger ou encore Nicolas Raffort sont tous en dehors du Top 15. 

Coupe du Monde de Ski Alpin