Sofia Goggia
Sofia Goggia, la descendeuse italienne. | Fabrice COFFRINI / AFP

Crans-Montana (Descente) : Malgré un chrono capricieux, Sofia Goggia signe sa première victoire de la saison

Publié le , modifié le

Drôle de descente ! L'Italienne Sofia Goggia, blessée en début de saison, a signé son premier succès en Coupe du monde cet hiver, en remportant ce samedi la descente de Crans-Montana (Suisse), devançant Joana Haehlen (SUI) et Nicole Schmidhofer (AUT), plus que jamais en pole position pour s'adjuger le petit globe de la spécialité. La course a surtout été marquée par ses nombreuses interruptions causées par un chrono particulièrement défaillant...

Décidément, rien ne devait se passer comme prévu. Cette descente de Crans-Montana (Suisse), comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, aura été le théâtre d'une multitude d'interruptions, provoquées notamment par un chrono très capricieux mais aussi à cause de la lourde chute de la Française Tiffany Gauthier, évacuée par hélicoptère suite à une blessure au genou gauche. Malgré tout, la course a suivi son cours tant bien que mal et c'est Sofia Goggia qui s'est montrée la plus rapide (1:29.77) devant la Suissesse, Joana Haehlen (+0.49), et la leader de la coupe du monde de descente, Nicole Schmidhofer (+0.52). La double championne du monde en titre, Ilka Stuhec, qui a ouvert le portillon, est tombée en haut du tracé.

Première pour Goggia, Schmidhofer s’approche du globe

Visiblement, le chrono avait décidé de prendre à partie les skieuses suisses... Si le passage des 30 premiers dossards aura duré près de deux heures, c'est en effet en grande partie à cause du chronomètre plus que jamais défaillant. L'une après l'autre, les quatre premières Suissesses ont tout simplement fait "planter" le temps à l'arrivée qui ne s'arrêtait pas. Conséquences ? La course s'est éternisée. D'autant plus que la lourde chute de la Française Tiffany Gauthier, finalement héliportée, n'a rien arrangé. Bref, au milieu de ces étranges péripéties, Sofia Goggia a su tirer son épingle du jeu, remportant ainsi sa première victoire de la saison, et sa sixième en carrière, alors qu'elle avait été absente toute la première partie de saison après une fracture de la malléole du péroné droit en octobre dernier.

De son côté, l'Autrichienne Nicole Schmidhofer (3e) a fait la bonne opération dans la lutte pour le petit globe de la spécialité. Avec la sortie de course d'Ilka Stuhec et la contre-performance improbable de sa dauphine et compatriote, Ramona Siebenhofer (23e, +2.56), elle en profite pour prendre le large en tête du classement (ndlr : +60 points sur Siebenhofer), à deux descentes de la fin de saison...