Kranjska Gora : Tessa Worley, 2e du géant derrière l'insatiable Marta Bassino, confirme son retour au premier plan

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Tessa Worley lors du slalom géant de Kranjska Gora
Tessa Worley lors du slalom géant de Kranjska Gora le 16 janvier 2021 pour le compte de la Coupe du monde de ski alpin. | JURE MAKOVEC / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Belle performance de la Française Tessa Worley. La Tricolore a signé la deuxième place du slalom géant de Kranjska Gora, en Slovénie, samedi, son 31e podium en Coupe du monde. La double championne du monde de la spécialité ne s'est inclinée que face à l'Italienne Marta Bassino, impériale à nouveau et vainqueur de son troisième géant en quatre courses cette saison. La Transalpine prend la tête du classement du slalom géant. La Suissesse Michelle Gisin complète le podium.

Seule une impératrice pouvait mater cette Tessa Worley-là. Fantastique en deuxième manche, la Française n'a été dominée à Kranjska Gora samedi 16 janvier que par l'Italienne Marta Bassino, victorieuse pour la troisième fois en géant cette saison. Deuxième, Worley est la seule à être parvenue à rester dans la même seconde que la gagnante du jour (+0"80), nouvelle leader du classement de la spécialité. Elle signe son deuxième podium de l'exercice en géant et chasse les doutes des derniers mois. La Suissesse Michelle Gisin termine troisième (+1"46). Petra Vlhova, au pied du podium samedi, engrange de nouveaux points en tête du général de la Coupe du monde.

Worley meilleur temps de la 2e manche

Sur la boîte à Courchevel le 14 décembre dernier (3e), Tessa Worley a su réitérer sa performance après avoir signé le cinquième temps de la première manche, comme dans la station française. La neige glacée de Kranjska Gora n'a pas décontenancé la Savoyarde, là où de nombreuses skieuses ont collectionné les erreurs techniques voire les sorties de piste. Précise, engagée, la double championne du monde du slalom géant a confirmé son retour parmi le gratin de la spécialité.

Au milieu des cadors, Worley a fait parler son expérience, elle qui s'était déjà imposée sur cette piste en 2012. Le skieuse de 31 ans a laissé s'exprimer son toucher et sa précision sur la deuxième partie du parcours en deuxième manche - dont elle a signé le meilleur temps - pour surclasser la concurrence, reléguant Federica Brignone, leader du classement du géant avant ce samedi, à 1"30, et Mikaela Shiffrin à 1"38 ! Seule une impressionnante Marta Bassino a pu tenir la comparaison pour priver Worley d'un 14e succès en géant sur une étape de Coupe du monde. Elle se consolera volontiers avec le 31e podium de sa carrière et une confiance retrouvée.

Bassino intouchable, Escané se révèle

Il n'en faudra pas moins pour réussir à faire tomber Bassino de son nuage en géant cette saison. En tête après la première manche, la Piémontaise a fait bien mieux qu'assurer lors de son deuxième run. L'Italienne de 24 ans s'est montrée incisive au diable, coupant les trajectoires comme à son habitude. Celle qui n'avait levé les bras qu'à une seule reprise avant le début de la saison décroche son troisième bouquet en 2020/2021, avec une marge confortable. Seule une chute lors de la deuxième manche du deuxième géant de Courchevel l'a peut-être privée d'un 4/4 rarissime. La meute est prévenue avant un nouveau géant sur la Podkoren dimanche.

Autre sourire français du jour, Doriane Escané (22 ans) a inscrit ses premiers points en Coupe du monde après s'être qualifiée pour la première fois de sa jeune carrière en deuxième manche. Sans se poser de questions, mais non sans quelques imprécisions. "Je suis très contente de ma première manche où je fais 16e. J'ai réussi à m'engager et à faire un ski à mon niveau, ce qui n'était pas facile. J'ai galéré à rentrer dans ma deuxième manche, avec moins d'engagement et cela se ressent directement sur le résultat. Ce sont quand même des premiers points, je suis contente." La prometteuse skieuse de Courchevel, deuxième du classement en géant lors de la Coupe d'Europe la saison dernière, termine 20e et le promet : "je vais essayer de faire mieux". Coralie Frasse-Sombet, troisième Française engagée, n'a pas terminé la première manche.

Coupe du Monde de Ski Alpin