Alexis Pinturault célèbre sa victoire sur le combiné des Championnats du monde d'Åre
Alexis Pinturault célèbre sa victoire sur le combiné des Championnats du monde d'Åre | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Combiné de Bansko : La victoire et le globe pour Alexis Pinturault !

Publié le , modifié le

Alexis Pinturault reste au sommet ! Après avoir décroché l'or du combiné aux Mondiaux il y a deux semaines, le Français a remporté le combiné de Bansko vendredi. Le skieur de Courchevel décroche ainsi le petit globe de la spécialité, le cinquième de sa carrière. Le podium est complété par Marcel Hirscher et Stefan Hadalin.

On n’arrête plus Alexis Pinturault ! Le skieur de Courchevel fait la totale à Bansko en remportant le combiné vendredi, s’octroyant par la même occasion le globe de la spécialité pour la cinquième fois de sa carrière. Ce, deux semaines après avoir décroché le titre mondial du combiné à Åre. Impeccable en Super-G dans la matinée, Pinturault a parachevé son succès en assurant sur le slalom pour résister à la manche dingue – comme à son habitude – de Marcel Hirscher, finalement deuxième du jour. Le Slovène Stefan Hadalin, dauphin du Tricolore en Suède, complète le podium.

Tout s’est joué dès ce matin par l’inhabituel Super-G de la première manche. Ce format, choisi au lieu d’une descente, aurait pu rendre service à tous les techniciens du circuit, Pinturault bien sûr, mais aussi Marcel Hirscher ou Henrik Kristoffersen, qui avaient pourtant déserté le combiné lors des championnats du monde. Seul le Français a su en tirer réellement profit et grand bien lui en a fait. Troisième de la matinée, à 0’’16 seulement du Suisse Mauro Caviezel, Pintu’ a construit son succès par une certaine prise de risques sur un exercice loin d’être sa spécialité. Mais aussi grâce à un léger coup de pouce du destin. Le vainqueur du premier combiné de la saison Marco Schwarz n’a pu défendre ses chances dans l’après-midi, victime d’une blessure à un genou sur la réception du dernier saut du Super-G. La poisse pour l’Autrichien, l’aubaine pour son adversaire bleu-blanc-rouge.

5e globe du combiné, record égalé

Mis sous pression par l’ogre Hirscher, seulement 20e de la première manche à 1’’86 de Caviezel, Pinturault a résisté en assurant son slalom. Il a choisi l’option de la sécurité avec une trajectoire assurée, quitte à sacrifier un peu de vitesse et de « spectacle ». La seconde perdue sur l’Autrichien a amplement suffit à son bonheur, pour son 22e succès en Coupe du monde, le 8e en combiné. Surtout, l’abandon de Schwarz et la performance décevante de Victor Muffat-Jeandet (qui a enfourché après être parti avec 2’’79 de retard) lui a servi sur un plateau le globe de cristal de la spécialité, le cinquième de sa carrière après 2013, 2014, 2016 et 2017.

Il égale le record historique de Kjetil André Aamodt, seul alors à avoir remporté à cinq reprises le classement général de la spécialité en Coupe du monde. Ce vendredi 22 février 2019 restera à jamais comme un des grands moments de la carrière d’Alexis Pinturault puisqu’il rejoint également Carole Merle au palmarès des Français avec le plus grand nombre de victoires de l’histoire de la Coupe du monde de ski alpin. Tout simplement historique.

Même fatigué par l’enchaînement des gros rendez-vous de cette fin de saison, Pinturault peut déjà savourer une saison réussie, la huitième de rang avec une victoire en Coupe du monde et un statut plus que jamais affirmé de roi du combiné. Sa victoire du jour assure un peu plus sa deuxième place au classement général de Coupe du monde avant le Super-G samedi et le géant de dimanche dans la station bulgare.