Matthias Mayer
Matthias Mayer | FABRICE COFFRINI / AFP

Après l'or, Mayer confirme

Publié le , modifié le

Champion olympique de descente il y a un mois, Matthias Mayer a conforté son nouveau statut en décrochant mercredi la dernière descente de la saison, à Lenzerheide (Suisse). L'Autrichien signe sa toute première victoire en Coupe du monde, devant Christof Innerhofer et Ted Ligety (+11'').

En descente, c'est définitivement le Mayer! Sur un parcours compliqué où de nombreux prétendants se sont cassés les dents, le jeune Autrichien de 23 ans a confirmé son titre olympique en décrochant avec autorité un premier succès en Coupe du monde. Habitué aux places d'honneurs (2e du super-G de Lake Louise, 3e de la descente de Kvitfjell), Mayer a attendu l'ultime descente de la saison pour devancer enfin ses concurrents. Comme à Sotchi, Christof Innerhofer échoue juste derrière l'Autrichien (+11''). Il partage cette fois-ci sa deuxième place avec Ted Ligety, champion olympique de géant

Lors de cette descente particulièrement spectaculaire, très disputée avec des écarts minuscules, de nombreuses erreurs (Bode Miller, bien parti, s'est fait piéger en fin de parcours) et des chutes impressionnantes (Georg Streitberger, Romed Baumann), les Français ont déçu. Adrien Théaux s'est contenté d'une dixième place, déstabilisé après avoir heurté une porte, tandis que Johan Clarey, parti à la faute, termine 18e. Guillermo Fayed n'est lui pas allé au bout. 

Svindal devant... mais pour combien de temps ?

Cinquième à seulement 20 centièmes du lauréat, déjà assuré de remporter la Coupe du monde descente pour la deuxième année de suite, Aksel Lund Svindal en profite pour prendre aussi les rênes du classement général de la Coupe du monde, avec 41 points d'avance sur Marcel Hirscher (lequel ne court pas la descente). Mais parmi les trois dernières épreuves de la saison - qui se disputeront jusqu'à dimanche dans la station suisse - se trouve le slalom dont Hirscher est l'incontestable maître. Déterminé à devancer l'Autrichien, ce qu'il avait échoué à faire l'an passé, Svindal devra donc prendre tous les risques s'il veut garder la tête. Le duel entre les deux hommes s'annonce épique, jusqu'au bout. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer