Alexis Pinturault

Alexis Pinturault : "Un excellent moyen de commencer la saison"

Publié le , modifié le

Vainqueur dès sa première sortie de la saison à Sölden, Alexis Pinturault a marqué les esprits. Le Français a sabré le champagne pour la première course post ère-Marcel Hirscher en compagnie de son compatriote Mathieu Faivre, deuxième à l'arrivée pour un doublé tricolore historique. Les deux hommes n'ont pas caché leur satisfaction après l'épreuve.

"Un soulagement ? Non, pas vraiment. On ne vient jamais sur les courses pour prouver quelque chose, mais c'est sûr que c'est un excellent moyen de commencer la saison". Alexis Pinturault était satisfait, mais pas extatique, après sa victoire sur le géant de Sölden dimanche. Le Français y a décroché le 24e succès de sa carrière en Coupe du monde quelques mois après la retraite du monstre Marcel Hirscher. Annoncé parmi les favoris pour le gros globe de cristal, Pinturault n'a pas voulu s'enflammer.

Doublé français historique à Sölden

"Aujourd'hui, je n'avais pas vraiment de marge (sur mes adversaires). Beaucoup d'athlètes peuvent corriger le tir d'ici Beaver Creek et le prochain géant (8 décembre), à commencer par Henrik Kristoffersen (18e à Sölden)", a tempéré le skieur de 28 ans. Il s'est également satisfait des "progrès du matériel" mis à sa disposition et des "détails techniques" corrigés avec ses entraîneurs. A Sölden, ce n'était pas que le succès de Pinturault, mais aussi du ski français. Mathieu Faivre a décroché la 2e place et le 7e podium de sa carrière en Coupe du monde. "Je ne suis pas surpris de sa performance. Il était très rapide ces derniers temps à l'entraînement, plus que moi. Il sera un gros client sur les prochaines courses", a analysé Alexis Pinturault. De son côté, Faivre a évoqué un certain "soulagement". 

"Cet été n'a pas été simple avec cette blessure qui m'a fait me poser énormément de questions, savoir à quel moment je pourrais être de nouveau sur les skis, à quel moment je pourrai être performant, si je pourrais l'être encore un jour car on ne sait jamais avec ce genre de blessures comment ça peut évoluer. Et le doublé c'est une satisfaction avec cette nouvelle équipe, Alexis a sa propre structure, nous on a la nôtre qui marche extrêmement bien, on a trouvé un bon équilibre. Je suis content qu'aujourd'hui ça paie, qu'on puisse tous s'épanouir", s'est-il longuement épanché.

à voir aussi Alexis Pinturault vainqueur sur le géant de Sölden, Mathieu Faivre 2e Alexis Pinturault vainqueur sur le géant de Sölden, Mathieu Faivre 2e
France tv sport francetvsport