Lindsay Vonn
L'Américaine Lindsay Vonn dans ses oeuvres | AFP - Jonathan Nackstrand

Vonn pourrait revenir dès Sölden

Publié le , modifié le

Lindsey Vonn, championne olympique de descente, n'exclut pas de faire son retour en compétition dès le slalom géant de Sölden (Autriche), le 26 octobre, qui marquera le début de la saison de Coupe du monde de ski alpin.

L'Américaine, opérée du genou droit après s'être rompu les ligaments croisés antérieur et latéral interne en février à Schladming (Autriche) lors des Mondiaux-2013, a repris l'entraînement sur neige il y a un mois à Portillo  (Chili) lors d'un stage de l'équipe US, avec de l'avance sur son programme. "Je suis assez en avance sur mon programme de reprise, a indiqué Vonn mercredi lors d'une conférence de presse téléphonique organisée par la  Fédération américaine de ski.

Au départ, j'avais écarté cette possibilité (de  reprendre à Sölden) car ça paraissait impossible. Mais ça s'est si bien passé au Chili que maintenant c'est clairement une possibilité." La sextuple gagnante de la Coupe du monde de descente (2008-2013) visait  initialement un retour sur les neiges de la Coupe du monde lors des épreuves de vitesse de Beaver Creeek, fin novembre, sur la piste des Mondiaux-2015.

Le genou est à 100%

"Je n'ai pas encore testé mon genou dans les conditions de course, ça sera  un saut dans l'inconnu, a-t-elle ajouté. Mais j'ai confiance que tout se passera bien le moment venu." Vonn a précisé que son genou était à "100%" et qu'elle ne souffre pas de douleurs ni de gonflements. Afin de se ménager un peu en cette saison olympique, durant laquelle elle défendra en février à Sotchi (Russie) son titre en descente, Vonn a précisé qu'elle ne disputerait pas les épreuves de Coupe du monde de slalom.

L'Américaine de bientôt 29 ans compte 59 victoires en Coupe du monde et n'est plus qu'à trois victoires du record de l'Autrichienne Annemarie Moser-Proell. Elle se trouve actuellement à Dublin, dans l'Ohio, où son compagnon Tiger Woods s'apprête à disputer à partir de jeudi la Coupe des Présidents de golf, qui oppose tous les deux ans les Etats-Unis au "Reste du monde" (hors Europe).