Théaux entraînement Val Gardena 122010
Adrien Théaux s'élance pour l'entraînement d'une descente | AFP - OLIVIER MORIN

Théaux champion du monde …de l’entraînement

Publié le , modifié le

Le titre est honorifique mais révèle la forme actuelle d’Adrien Théaux. Il n’a pas levé les bras. Les sièges de la raquette du Kandahar étaient vides. Mais c’est bien son nom qui figurait en haut du classement de la dernière descente d’entraînement des Championnats du monde de Garmisch-Partenkirchen.

Face aux nombreuses critiques des skieurs sur la difficulté de la piste, la réponse est venue du ciel. Quelques nuages gris et un peu plus de douceur ont ramolli la neige. Adrien Théaux a apprécié ce changement de texture. Pour ce qui est du chrono, c’est à peine s’il y prête attention. « Ça ne reste que de l’entraînement, prévient-il alors que certains coureurs comme Innerhofer ou Miller se sont relevés avant l’arrivée. On verra demain. Il ne faut pas s’enflammer. Sur cette neige, on peut faire un peu plus, c’est plus sympa à skier. Le but, c’est de faire le maximum skier mon ski tout simplement ».

Avec un temps de 2 min 01 sec 31, Théaux a devancé le Suisse Didier Cuche et le Norvégien Aksel Lund Svindal de 7 et 10/100es. On est très loin du super-G et ses énormes écarts. Le Pyrénéen n’est toutefois pas le seul à bénéficier de ce réchauffement nocturne. Le Canadien Erik Guay, régulièrement sur les podiums au bas de la piste Kandahar ces dernières années, Svindal et l'Autrichien Michael Walchhofer ont affiché leurs ambitions pour samedi. Quelles que soient les conditions, le vétéran suisse Dider Cuche est lui toujours devant aux entraînements. "Ca secoue toujours, mais sur cette neige c'est plus agréable pour le corps et le dos", a indiqué le Romand. La meilleure nouvelle de la journée, c’est peut-être que cette météo clémente va se poursuivre samedi.