Svindal Aksel-Lund descente super-combiné saut Mondiaux 2 2011
Le Norvégien Aksel-Lund Svindal aérien dans le super-combiné | AFP - Fabrice Coffrini

Svindal survole la descente du super-combiné

Publié le , modifié le

Le champion du monde en titre du super-combiné, Aksel-Lund Svindal, a réalisé une descente extraordinaire pour réaliser le meilleur temps de la descente, et se placer idéalement avant le slalom, 2e manche de l'épreuve à 14h. Ayant frôlé l'or olympique à Vancouver, il pourrait conserver son titre. Il a devancé le Suisse Beat Feuz de 0"63 et les Italiens Innerhofer (1"18) et Fill (1"34). Silvan Zurbriggen est à 1'62, Bode Miller à 2"52, Benjamin Raich à 3"

Une petite faute dans les derniers mètres du slalom l'avait privé du podium du combiné à Vancouver pour des JO déjà très riches pour lui (or en super-G, argent en descente, bronze en géant). A Garmisch-Partenkirchen, Aksel-Lund Svindal a tout fait pour réparer ce petit accroc, en réalisant une descente de rêve, qu'il aurait sans doute aimer réaliser samedi. Il ne lui reste plus qu'à bien gérer le slalom pour se couvrir d'or, décrocher sa première médaille de ces Mondiaux et sa 3e en combiné en cinq Championnats du monde. En étant le seul à descendre sous les 2 minutes, le Norvégien a renvoyé toute la concurrence loin derrière lui, même le terrible Christof Innerhofer, champion du monde de super-G et si à l'aise sur cette neige allemande, relégué à plus d'une seconde en finissant troisième. Juste devant lui, le plus proche de Svindal, c'est un jeune Suisse, Beat Feuez, 24 ans depuis trois jours, qui a brillé avec son dossard 11, pour n'être qu'à 0"63 du plus rapide. Champion du monde juniors de descente, super-G et super-combiné en 2007, Feuez se trouve bien placé pour frapper le premier grand coup de sa carrière chez les seniors. Le forfait d'Ivica Kostelic, grand favori et leader de la Coupe du monde qui a préféré se consacrer au slalom, ouvre la porteaux autres.

Mais Feuez devra se méfier, comme Svindal, des affamés qui doivent combler leur retard entre les piqués. Le premier d'entre eux est un autre Helvète: Silvan Zurbriggen. Le médaillé de bronze olympique à Vancouver, vainqueur du super-combiné de Kitzbuhel en 2009, possède moins de 2" de retard (1"62). Troisième de la dernière Coupe du monde de slalom, il pourrait bien être le principal rival du Norvégien cet après-midi, tout comme le Tchèque Ondrej Bank, 5e à 1"51. Le skieur de la Principauté d'Andorre, Kevin Esteve Rigail (21 ans) peut se réjouir d'avoir réalisé une belle descente pour prendre la 9e place, à 2"32 du leader, et juste devant, dans l'ordre, Bode Miller, Ted Ligety et Benjamin Raich. Le champion olympique en titre de la discipline possède 2"52 de retard, ce qui parait difficile à combler à moins qu'il ne sorte une manche de slalom magique. Pour l'Autrichien, le retard culmine même à 3". Beaucoup trop pour espérer l'or, à moins d'une hécatombe devant.

Classement

1. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:59.49
2. Beat Feuz (SUI) 2:00.12
3. Christof Innerhofer (ITA) 2:00.67
4. Peter Fill (ITA) 2:00.83
5. Ondrej Bank (CZE) 2:01.00
6. Silvan Zurbriggen (SUI) 2:01.11
7. Andreas Romar (FIN) 2:01.19
8. Dominik Paris (ITA) 2:01.51
9. Kevin Esteve Rigail (AND) 2:01.81
10. Bode Miller (USA) 2:02.01
11. Ted Ligety (USA) 2:02.34
12. Benjamin Raich (AUT) 2:02.50
13. Kjetil Jansrud (NOR) 2:02.56
14. Paolo Pangrazzi (ITA) 2:02.66
15. Georgi Georgiev (BUL) 2:02.74
16. Natko Zrncic-Dim (CRO) 2:03.25
17. Joachim Puchner (AUT) 2:03.26
18. Lars Elton Myhre (NOR) 2:03.39
19. Bjoern Sieber (AUT) 2:03.49
20. Ferran Terra (ESP) 2:03.70
...
N'ont pas terminé: Hans Olsson (SWE), Romed Baumann (AUT), Maciej Bydlinski (POL), Cristian Javier Simari Birkner (ARG), Dalibor Samsal (CRO), TJ Baldwin (GBR), Roberts Rode (LAT)