Frida  Hansdotter
Frida Hansdotter | STRINGER / AFP

Slalom dames: Hansdotter en tête après la 1re manche

Publié le , modifié le

La Suédoise Frida Hansdotter a réalisé le meilleur temps de la première manche du slalom des Mondiaux de ski alpin à Schladming (Autriche), en 50 sec 41/100e, devant la Finlandaise Tanja Poutiainen et la jeune Américaine Mikaela Shiffrin, à 17/100e et 18/100e. L'Allemande Maria Höfl-Riesch, dernièrement sacrée championne du monde de super-combiné, a pris la quatrième place à 20/100e de la Suédoise.

Hansdotter a pris à quatre reprises cette saison la deuxième place d'un  slalom, dont le dernier en date à Maribor (Slovénie) le 27 janvier. Du haut de ses 17 ans et 11 mois, Shiffrin, en tête de la Coupe du monde de  slalom avec déjà trois victoires (Are en Suède, Zagreb et Maribor) cet hiver,  s'est montrée un peu en retrait sur le haut du parcours, revenant sur  Hansdotter sur le bas de la piste. L'Allemande Maria Höfl-Riesch, sacrée championne du monde de super-combiné  à Schladming (Autriche), a pris la quatrième place à 20/100e de la Suédoise.

Maze seulement cinquième

Leader du classement général de la Coupe du monde qu'elle écrase par sa  polyvalence, la Slovène Tina Maze s'est contentée du 5e temps de la première  manche, à 47/100e de la première. La tenante du titre, l'Autrichienne Marlies Schild, opérée il y a huit  semaines d'une déchirure du ligament interne du genou droit, accuse un retard  de 1 sec 43/100 sur Frida Hansdotter, à la 10e place.  "Je n'ai pas eu de soucis sur la piste, j'espère maintenant pouvoir  reprendre du temps sur la deuxième manche", a expliqué la skieuse de  Saalfelden, qui souhaitait à tout prix prendre le départ du slalom de Mondiaux  à domicile. La première Française, Laurie Mougel a pris la 21e place à 2 sec 18/100e de  Hansdotter, juste devant ses équipières Sandrine Aubert (22e à 2 sec 51/100e),  Nastasia Noens (23e à 2 sec 60/100e) et Anne-Sophie Barthet (24e à 2 sec  66/100e). Avec des températures plus douces que ces derniers jours dans la station  autrichienne, la piste de la Streicher s'est dégradée au fur et à mesure que la  course avançait.

AFP