Saint-Moritz : Anne-Sophie Barthet, Romane Miradoli, les Bleues à la peine en combiné alpin

Saint-Moritz : Anne-Sophie Barthet, Romane Miradoli, les Bleues à la peine en combiné alpin

Publié le , modifié le

La journée n'a pas été bonne pour les deux Françaises engagées lors du combiné alpin. Pleine d'ambition dans cette épreuve, Anne-Sophie Barthet a manqué sa course et terminé à la 12e place. La jeune Romane Miradoli (22 ans), elle, a pris la 16e place d'une course remportée par une Suisse, Wendy Holdener, qui a remplacé au pied levé une Lara Gut blessée et out pour le reste des Mondiaux.

Anne-Sophie Barthet (12e à 2''08)

La skieuse française Anne-Sophie Barthet
La skieuse française Anne-Sophie Barthet

"Aujourd'hui, le podium n'était pas irréalisable... Si je parle à quelqu'un, quelqu'un en médecine par exemple, en première année, qui a bossé toute l'année, qui passe son examen et qui le rate, forcément ça lui fait mal. Moi c'est exactement la même chose. C'est plus d'un an de préparation et voilà... ça fait un peu mal. Je ne suis pas du genre à me laisser abattre, des échecs, j'en ai connu plein (elle insiste sur le "plein", ndlr) dans ma carrière. Mais celui-ci va me faire un petit peu mal à la tête.

La nuit va être compliquée? Les dernières n’étaient déjà pas très bonnes (sourire). J’aurai bien aimé vous inviter pour prendre une coupe de champagne à l’hôtel, mais ça ne sera pas le cas. On boira de l’eau. Cela sera pour une autre fois, dans un an… Parce que ça n’arrive pas souvent. Les Mondiaux ont lieu tous les deux ans, les JO tous les quatre…"

Lire aussi : Doublé suisse, Wendy Holdener s'impose dans le combiné alpin devant Michelle Gisin

Romane Miradoli (16e à 2''76)

La skieuse tricolore Romane Miradoli
La skieuse tricolore Romane Miradoli

"Je n'étais pas venue à Saint-Moritz pour voir. J'ai emmagasiné de l'expérience (c'était ses premiers Mondiaux, ndlr). Je n'ai pas de regrets sur mes deux courses (super-G et Combiné alpin), parce que j'ai envoyé tout ce que j'avais. Mais il y a encore du boulot. Je vais retourner bosser et puis je vais me préparer pour la descente de dimanche. Je l’appréhende bien, sans trop de pression. Il va falloir un gros coeur. C’est un de mes objectifs.

Le tracé ? Il y a une première partie avec une grosse prise de vitesse, puis une deuxième partie plus technique avec des courbes. Enfin, dans la dernière partie, il y a une nouvelle prise de vitesse précédant l'avant-dernier saut. Il faudra prendre un maximum de vitesse à cet endroit là afin de l’emmener jusqu’en bas. Mes sensations reviennent, le plaisir aussi, ça se remet en place petit à petit. Je vais m’appuyer là-dessus, pour retrouver la stabilité et l'équilibre que j’avais avant".

Lire aussi : Lara Gut forfait pour le reste des Mondiaux

Benoit Jourdain @BenJourd1

Championnats du Monde de Ski