Pinturault
Le skieur de Courchevel s'avance comme le favori du super-combine de Wengen vendredi. | OLIVIER MORIN / AFP

Pinturault veut se relancer à Wengen avec le super-combiné

Publié le , modifié le

Déjà largué dans la course au Gros Globe, Alexis Pinturault va tenter de rattraper une partie de son retard à l'occasion du super-combiné.

L'hiver d'Alexis Pinturault ressemble pourtant à des montagnes russes. Le skieur de Courchevel a brillé en Super-G et Géant où il a décroché des podiums, mais dévisse sa glisse en slalom. Surtout, le prodige français est toujours à la recherche de sa première victoire de la saison. Vainqueur de l'épreuve en 2013 à Wengen, Alexis Pinturault se présentera en favori au départ vendredi du super-combiné, tandis que Jean-Baptiste Grange, beau 6e dimanche dernier du slalom d'Adelboden, se souviendra qu'il s'était imposé ici-même en 2008.

À Wengen, il est chez lui

Deuxième du géant samedi dernier derrière l'impressionnant autrichien Marcel Hirscher, leader incontesté du classement général de la Coupe du monde, Pinturault a joué de malchance le lendemain, enfourchant dans la 2e manche du slalom. Pour bien lancer cette 2e étape suisse, avant le slalom programmé samedi, le leader du ski français peut espérer renouer avec la victoire dès vendredi dans un super-combiné qu'il avait dominé en 2013, devant le Croate Ivica Kostelic et le Suisse Carlo Janka. C'est justement en combiné, il y a un an, en janvier 2014, que Pinturault a enregistré sa dernière victoire en Coupe du monde, à Kitzbühel, une semaine après un succès dans le slalom de Wengen. Avant Adelboden, il était monté trois fois sur un podium (3e à Sölden en géant, 3e en super-G et 2e en géant à Beaver Creek). Une bonne performance sur le Lauberhorn le conforterait aussi à l'approche des Championnats du monde à Vail (3-14 février).