Martin Fourcade
Martin Fourcade a égalé Raphaël Poirée en remportant un 44e succès | Alexander Vilf / RIA Novosti

Mondiaux d’Oslo : double objectif pour Martin Fourcade

Publié le , modifié le

Les Championnats du monde de biathlon, qui débutent ce jeudi à Oslo, devrait sacrer un homme : Martin Fourcade. Le leader de la Coupe du monde pourrait même faire coup double en empochant des breloques et un cinquième gros globe consécutif.

Avec quatre Coupe du monde consécutives, Martin Fourcade est déjà dans l’histoire de son sport (le seul chez les hommes à avoir réussi cet exploit, Forsberg l’a fait six fois chez les femmes) mais le Catalan a encore faim et se verrait bien faire un joli pied de nez à ses rivaux norvégiens – avec qui il a échangé des amabilités ces derniers jours - en glanant la cinquième dans la Mecque du biathlon, chez eux à Oslo. A l’heure actuelle, il manque 176 points à l’ainé de la fratrie pour parfaire sa collection cristalline, soit deux victoires et une deuxième place sur les quatre épreuves individuelles prévues aux Mondiaux (sprint, poursuite, 20km et mass-start). Pas insurmontable pour un sportif six fois champion du monde et deux fois champion olympique dans sa carrière. "Je suis détendu par rapport au général, je ne sens pas de pression, je suis assez serein. Mais je ne considère pas avoir gagné. Si je fais ce qu'il faut, je gagnerai". Seule interrogation, son état de forme après le stage à Geilo (Norvège) la semaine dernière.

Lire aussi: Martin Fourcade, "sans pression" à une semaine des Mondiaux

Svendsen et les Boe sous pression

"J'ai simplement été pas mal malade, avec une sinusite qui a eu pour conséquence de me mettre au repos pendant quelques jours. Pour la forme, je ne sais pas encore où j'en suis, je n'aime pas les grandes déclarations à la Norvégienne", a déclaré le Catalan dans une énième pique, qui relève plus du jeu que de l’animosité, envers les Svendsen et autre Boe. Justement, les adversaires de Martin Fourcade joueront, pour certains, à domicile. Largués par Fourcade, Tarjei Boe, son frère Johannes et Emil Svendsen ne pointent respectivement qu’aux 3e, 6e et 7e rangs du classement général. "Les biathlètes norvégiens savent qu'ils vont jouer leur saison sur ces championnats du monde, c'est une situation moins agréable que la mienne », estime le leader de la délégation française qui devra aussi se méfier de Simon Schemp et d’Anton Shipulin.

Bis repetita pour Dorin Habert ?​

Derrière Martin Fourcade, la délégation bleue se présente en ordre de marche, autant chez les hommes, où Quentin Fillon Maillet espère confirme sa belle saison qui le porte dans le top 10 que chez les femmes où Marie Dorin Habert se rappellera que l'an dernier, lors des Mondiaux de Kontiolahti (Finlande), elle était revenue d'une grossesse pour décrocher deux titres surprises... qu'elle confirme depuis, en occupant actuellement la deuxième place du général. Néanmoins, la Tchèque Gabriela Soukalova sera dure à déloger alors que l'Italie comptera sur Dorothea Wierer pour briller, l'Allemagne sur Laura Dahlmeier, et la Finlande sur Kaisa Mäkäräinen.