Beat Feuz plane sur St-Moritz
Beat Feuz plane sur St-Moritz | Fabrice COFFRINI / AFP

Mondiaux de St-Moritz : Beat Feuz en or sur la descente

Publié le , modifié le

Médaillé de bronze en 2015, Beat Feuz s'offre son premier titre mondial en s'adjugeant l'épreuve reine, la descente. Le Suisse apporte à son pays sa deuxième médaille d'or lors de ces Mondiaux après celle de Wendy d'Holdener sur le combiné. Erik Guay, champion du monde du Super G (2e à 12 centièmes) et Max Franz (3e à 37 centièmes) complètement le podium. Le meilleur français, Brice Roger, est 10e.

Folle folle folle descente des Mondiaux de St-Moritz ! Un tel scénario valait le coup d’attendre un jour de plus. Entre Carlo Janka, premier à partir, et Beat Feuz, nouveau champion du monde la spécialité, ce ne sont pas moins de huit skieurs qui ont occupé la tête du classement ! A coup de centièmes, à coup de dixièmes, les champions se sont battus pour l’or qui s’offre finalement à un Suisse. Un Suisse qui aurait pu fêter son anniversaire le même jour que son titre mondial. Las, la météo en a décidé autrement et a repoussé d'un jour ce grand moment des Mondiaux. Le plaisir de Feuz n'en sera sans doute pas altéré, de même que celui des 40 000 spectateurs massés autour de la Corviglia. A 29 ans, Feuz découvre la joie d'un grand titre mondial.

Vidéo. La descente de Feuz

Guay encore présent

Parti après la meute des furieux, Erik Guay, déjà titré sur le Super G, a bien failli tirer son épingle du jeu. A la lutte pendant toute la descente avec Feuz, le Canadien n'a concédé que douze petits centièmes sur son adversaire. Guay glane sa deuxième médaille à St-Moritz, la troisième de son immense carrière aux Championnats du monde. Lui n'avait jamais connu le podium mondial, Max Franz, parti juste après Guay, complète le podium à 37 centièmes de Feuz et avec deux centièmes d'avance sur le duo Kueng-Jansrud, à égalité à la quatrième place. Déception pour les Français puisque le meilleur d'entre eux, Brice Roger, n'est que 10e. Johan Clarey avait pris un excellent départ avant de chuter.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Championnats du Monde de Ski