Mein Garmisch ist Riesch !

Publié le , modifié le

Mon Garmisch est Riesch, c’est déjà une certitude. Alors que les Championnats du monde de ski alpin s’ouvre aujourd’hui à Garmisch-Partenkirchen par une cérémonie d’ouverture, la veille du début des compétitions (à suivre en direct sur France Télévisions), toute une ville bat pour une athlète, l’enfant du pays, Maria Riesch.

Double championne olympique et actuelle leader de la Coupe du Monde, l’Allemande est l’ambassadrice idéale de ce petit coin de Bavière. Ici, on vibre pour les spatules. Des JO de 1936 au Mondiaux de 2011 en passant par ceux de 1978, Garmisch-Partenkirchen est devenue l’unique référence du ski allemande, là où toutes les compétitions internationales sont organisées. Située à une grosse heure de Munich, elle est aussi le lieu incontournable de la jet-set munichoise qui monte skier au Zugspitze (plus haut sommet allemande avec 2 962 m) le temps d’un week-end.

Maria Riesch n’est pas née avec une cuillère en or dans la bouche mais avec des skis au pied. Avec son voisin Felix Neureuther, slalomeur de talent, elle a écumé les pistes et s’est forgée un avenir doré. Chez, elle à Garmisch, elle ne rêve que de podiums. Grâce à sa polyvalence, elle dispose d’une chance dans chacune des cinq épreuves même si le slalom reste sa grande spécialité.

Revenue de très loin à cause de blessures très sérieuses qui l’ont conduit à deux saisons blanches en 2005 et en 2006, Riesch a tiré de cette période noire un mental aussi solide que celui de sa grande rivale Lindsey Vonn. En 2009, après des débuts ratés, elle a terminé les Mondiaux de Val d’Isère en trombe avec un succès dans le slalom. Aux Jeux d'hiver de Vancouver, il y a juste un an, la Bavaroise avait été décevante en vitesse, mais impériale en super-combiné et slalom.

Depuis, elle a encore amélioré ses qualités de vitesse et peut aussi s’inviter sur les podiums de super-G et descente. Si Vonn est incertaine pour le super-G de mardi en raison d’une lourde chute à l’entraînement jeudi dernier, Maria Riesch peut débuter ses championnats par une première médaille. Garmisch-Partenkirchen en salive déjà.