Marion Rolland ne regrette pas d'avoir essayé de revenir

Marion Rolland ne regrette pas d'avoir essayé de revenir

Publié le , modifié le

Marion Rolland, la championne du monde de descente dans l'incapacité de défendre son titre aux Mondiaux de ski alpin à Vail (Etats-Unis) en raison d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, a déclaré mercredi qu'elle ne regrettait pas "d'avoir tenté le coup".

Le forfait, synonyme aussi de fin de saison anticipée, a été officialisé mercredi, alors que la Dauphinoise venait de passer une IRM à Grenoble confirmant les premiers diagnostics après sa chute en super-G de Coupe du monde, lundi à Cortina d'Ampezzo. "Mon moral est bon. Je n'ai pas de regret d'avoir tenté le coup. Je ne  pouvais pas arrêter ma carrière sur ma précédente blessure, j'étais dans une phase de confiance", a indiqué la skieuse des Deux Alpes sur le site de la Fédération française de ski (FFS). "C'est sûr, c'est dur d'être à nouveau arrêtée en plein élan, mais je  connaissais les règles en décidant de reprendre le chemin du haut niveau. La sanction est rapide et sévère dans les disciplines de vitesse, mais cela a toujours fait partie de mon quotidien, et le bonheur de pouvoir tailler des courbes à pleine vitesse est plus fort que tout", ajoute-t-elle. C'est la quatrième blessure grave à un genou pour l'Iséroise, âgée de 32  ans. Elle avait été opérée la dernière fois en septembre 2013 et n'avait repris la compétition que depuis deux mois.

AFP

Championnats du Monde de Ski