Ski Marie Marchand-Arvier portrait 2010
Le sourire de Marie Marchand-Arvier | F2

Marchand-Arvier comme à Val d’Isère ?

Publié le , modifié le

Médaille d’argent du super-G des Mondiaux de Val d’Isère, Marie Marchand-Arvier arrive à Garmisch avec le secret espoir de faire aussi bien. Pendant deux ans, MMA n’a pas réussi à confirmer cette 2e place sur le podium. Elle espère toutefois « mettre la manière sur les skis » pour bien figurer et pourquoi pas créer la surprise.

A l’issue de l’entraînement de lundi, la skieuse du Grand Bornand s’attendait à un combat sur la piste. "La qualité de la neige qui accroche au début, devient ensuite verglacée, rend la piste difficile. Il faudra s'adapter, avoir le coeur et la manière pour tailler les courbes. Ca va être un combat", a-t-elle indiqué.

Se battre avec la piste sera-t-il suffisant pour décrocher une médaille ? A la recherche d’un déclic, MMA s’estime bien préparée, à la différence des JO de Vancouver. « On s’est entraîné dans des conditions similaires. On est mieux préparées psychologiquement qu'avant les JO. » De Val d’Isère, la Lorraine garde un bon souvenir et une approche sans pression. « Il y a deux ans, j'arrivais avec un peu plus d'innocence. Val, c'est pas loin. Ca aura marqué ma carrière. Mais j'ai envie de me concentrer sur cette semaine. » En commençant par une médaille ?