Gauthier de Tessières à Schladming
Gauthier de Tessières laisse éclater sa joie dans l'aire d'arrivée du Super-G à Schladming | SAMUEL KUBANI / AFP

Ligety super géant, De Tessières en argent

Publié le , modifié le

Pas de report mais deux hommes en or dans le Super-G masculin des Mondiaux de Schladming. Si le meilleur temps est sans conteste pour Ted Ligety, la médaille d'argent de Gauthier de Tessières vaut toutes les victoires. Remplaçant en équipe de France, le skieur de l'Alpe d'Huez est un appelé de dernière minute après le forfait de Johan Clarey. Il échoue à 20/100e de l'Américain mais devant le grand favori Aksel Lund Svindal (à 22/100e).

Skieur polyvalent et brillant dans toutes ses disciplines, Alexis Pinturault avait donné le ton pour l'équipe de France. En héritant du dossard 1, le Français comptait profiter de l'aubaine pour imprimer sa patte. Sa course très propre en 1'24"99 montrait la voie à ses compatriotes. "J'ai fait une course honnête mais j'aurais pu faire mieux, avouait le nouveau chef de file des Bleus. Il ne fallait pas se laisser aller et rester le plus fluide possible. Ce Super-G, c'était un bon point de repère pour se mettre dans le ton. Ma plus grosse carte à jouer sera sur les trois autres disciplines qu'il me reste à jouer."

De Tessières saisit sa chance

Moins fluide mais beaucoup plus engagé dans la pente, Gauthier de Tessières a pris d'énormes risques et ce fût payant. Leader en reléguant Pinturault à 83/100e, l'Auvergnat licencié à l'Alpe d'Huez venait-il de réaliser une course à la Innerhoffer, vainqueur surprise à Garmisch en 2011 ? "J'ai rarement eu autant les crocs, expliquait-il. En voyant le tracé de cette piste je me suis dit, si j'y vais avec l'envie ça peut jouer. Je n'ai pas fait d'erreur mais il faut aller chercher la vitesse." Ultra-tranchant comme sur les géants, Ted Ligety mettait trop vite fin au rêve doré du Français, remplaçant de luxe après le forfait de son pote Johan Clarey. "Ted Ligety a mis la barre un peu plus haut, reprenait-il. Il y 5 jours on m'a dit que je n'étais pas sélectionné. C'était un objectif ces Mondiaux. Je veux garder cet esprit là. C'est un rêve d'être bon dans cette discipline." En voyant ce type de course, on est convaincu que Gauthier De Tessières en a les moyens.

Svindal en bas du podium

Malgré son expérience, ses 15 victoires en Coupe du monde et ses 3 globes, Ligety n'avait pas encore course gagnée. Après la cohorte des Autrichiens Mayer et Reichelt, l'Américain tremblait au passage du boss Aksel Lund Svindal. Le Norvégien répondait présent en réussissant les deux meilleurs premiers temps de passage. Le deuxième du général de la Coupe du monde entrevoyait un nouveau succès jusqu'à une toute petite faute dans l'avant dernière porte. Il perdait deux places mais pas le podium. "C'est un résultat fou, a indiqué Ligety. J'ai essayé de déraper le moins possible dans les  virages car, avec le jour blanc, on ne voyait pas les traces." Gauthier de Tessières accrochait lui une superbe médaillé d'argent. La dernière breloque tricolore dans un Super-G des Mondiaux datait de 1991 avec Franck Piccard. "C'est une belle histoire car il n'était pas sélectionné, explique le DTN Fabien Saguez. Il savait qu'il devait prendre sa chance. C'est un Gauthier dans cet esprit-là qu'on veut." Les Bleus sont lancés dans ces Mondiaux. Pourvu que ça dure !

Vidéo : la course de Gauthier de Tessières

Voir la video

Vidéo : la course du vainqueur  Ted Ligety

Voir la video

Classement du Super-G

1. Ted Ligety (USA) 1:23.96
2. Gauthier de Tessières (FRA) 1:24.16
3. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:24.18
4. Hannes Reichelt (AUT) 1:24.51
5. Matthias Mayer (AUT) 1:24.91
6. Alexis Pinturault (FRA) 1:24.99
7. Christof Innerhofer (ITA) 1:25.05
8. Romed Baumann (AUT) 1:25.17
9. Adrien Théaux (FRA) 1:25.21
10. Georg Streitberger (AUT) 1:25.30
11. Silvan Zurbriggen (SUI) 1:25.32
12. Matteo Marsaglia (ITA) 1:25.35
13. Jan Hudec (CAN) 1:25.52
14. Thomas Biesemeyer (USA) 1:25.56
15. Peter Fill (ITA) 1:25.60
16. Ryan Cochran-Siegle (USA) 1:25.63
17. Manuel Osborne-Paradis (CAN) 1:25.74
18. Andreas Romar (FIN) 1:25.75
19. Patrick Kueng (SUI) 1:25.88
20. Benjamin Thomsen (CAN) 1:25.93
21. Werner Heel (ITA) 1:26.00
22. Thomas Mermillod Blondin (FRA) 1:26.11
...