janka Carlo ski Géant 032010
Le Suisse Carlo Janka | AFP-Klamar

Janka refuse à son tour la descente et le super-combiné

Publié le , modifié le

Au lendemain du retrait d'Ivica Kostelic, c'est Carlo janka qui a annoncé qu'il ne participerait pas à la descente et au super-combiné des Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen. Après le super-G et la première descente d'entraînement, le Suisse semble confirmer la difficulté presque insurmontable du tracé allemand, et ne s'alignera donc qu'en slalom géant, le 18 février prochain.

Le super-G de mercredi a fait des dégâts. Pas seulement en empêchant certains concurrents de terminer le parcours, mais en dissuadant d'autres de ne pas prendre le risque de concourir lors de la descente et du super-combiné, ce week-end. Après Ivica Kostelic, pourtant peu connu pour sa couardise ou son peu d'empressement à défier les pistes difficiles, c'est Carlo Janka qui a annoncé son désistement.

Vainqueur de la Coupe du monde de ski la saison dernière, champion olympique et du monde de géant, le Suisse est rentré chez lui pour se reposer et refaire le plein d'énergie, après sa 7e place dans le super-G. Son objectif demeure de conserver sa suprématie sur le géant, lors de la course qui aura lieu le 18 février prochain. Et comme c'est le cas depuis deux ans, l'Helvète n'a pas pu accomplir une bonne préparation physique estivale en raison d'un mystérieux virus. La première course des Mondiaux l'a donc vidé de ses forces, lui qui disait à son arrivée: "Dès le milieu de la course, c'était un combat pour ne pas chuter et rien d'autre". 

Sans la moindre victoire depuis le début de la saison malgré trois podiums, le skieur de 24 ans dispose d'une chance unique de bonifier la saison, et son 23e temps du premier entraînement de la descente, à près de 4" de l'Italien Christof Innerhofer nouveau champion du monde de super-G, ne lui laissait que peut d'espoir de briller.