Les incontournables des Mondiaux : Tina Maze
La Slovène Tina Maze vise plusieurs titres à Schladming | AFP - JURE MAKOVEC

Ils vont crever l'écran à Schladming

Publié le , modifié le

Ce lundi soir s'ouvrent les 42e Championnats du Monde de ski alpin, dans la station autrichienne de Schladming. Focus sur les stars qui animeront la quinzaine et les chances de médailles tricolores.

Plus de 500 bénévoles s'affairent toujours pour que les 25 centimètres de poudreuse tombés subitement, ce weekend sur la région de Schladming, n'altèrent pas le show des deux prochaines semaines. Heureusement, les chutes de neige devraient cesser d'ici 18h30, pile pour le début de la cérémonie d'ouverture, annoncée "très autrichienne et très spectaculaire". Mais le vrai spectacle, la compétition, démarrera mardi matin (en direct vidéo sur francetvsport.fr). Focus sur les forces en présence:

Chez les hommes :

Marcel Hirscher (23 ans, Autriche)

Leader de la coupe du Monde, annoncé favori pour le slalom où il survole la concurrence cette saison, Marcel Hirscher n'a à ce jour remporté aucune médaille aux Championnats du Monde! Forfait lors de la dernière édition, le skieur sera bien présent cette année avec l'immense avantage de jouer à domicile. A suivre aussi, ses deux comparses : le chouchou des Autrichiens Benjamin Raich (34 ans), skieur le plus titré en activité qui participe à ses huitièmes et derniers Mondiaux, et Hannes Reichelt (32 ans), l'autre sérieuse chance de médaille.

Ted Ligety (28 ans, USA)

Le leader de l'ambitieuse délégation américaine est en grande forme. Médaillé d'or en 2011, fort de quatre succès cet hiver, le roi du géant est évidemment favori à sa propre succession sur la discipline.

Christof Innerhofer (28 ans, Italie)

Éblouissant lors des derniers Mondiaux (trois médailles, dont l'or en Super G), Christof Innerhofer connaît bien les descentes de Schladming : il y a moins d'un an, il y avait gagné le Super G des finales 2012, devançant de deux centièmes le Français Alexis Pinturault. Symbole d'une équipe italienne plus dangereuse que jamais.

Aksel Lund Svindal (30 ans, Norvège)

L'expérimenté skieur norvégien a déjà tout gagné. Les Jeux Olympiques (l'or en Super G à Vancouver), les Championnats du Monde (quatre titres dans trois disciplines différentes depuis 2007) : Svindal n'a plus peur de rien, et pourrait bien enrichir un peu plus encore son palmarès d'ici la mi-février, notamment en Super G (trois victoires sur quatre compétitions disputées cette saison) et en descente.

Chez les femmes :

Lindsey Vonn (28 ans, USA)

Championne olympique en titre de la descente, championne du Monde (descente et Super G) à Val d'Isère il y a quatre ans, l'Américaine est la grande vedette de ces Mondiaux, au point d'engager des gardes du corps pour assurer sa protection pendant la quinzaine. Mais le plus grand danger viendra de la concurrence, particulièrement rude cette année.

Tina Maze (29 ans, Slovénie)

La grande favorite de ces Championnats du Monde? Peut-être. L'adversaire la plus redoutable de Lindsey Vonn? Sans aucun doute. Déjà très en vue aux derniers Mondiaux (l'or au slalom géant, l'argent au combiné), Tina Maze a tout remporté cet hiver et est aujourd'hui à la tête du classement général de la coupe du Monde. La Slovène espère, en individuel, squatter la plus haute marche du podium à "quatre ou cinq reprises" d'ici au 17 février prochain. Rien que ça.

Mikaela Shiffrin (17 ans, USA)

Le nouveau prodige du ski américain a déjà remporté trois victoires cette saison. A seulement 17 ans, Mikaela Shiffrin pourrait lancer sa carrière pour de bon en remportant un premier titre aux Championnats du Monde. A suivre notamment sur le slalom, sa grande spécialité (en tête de la coupe du Monde devant Tina Maze).

Maria Riesch (28 ans, Allemagne)

Coqueluche du public il y a deux ans à la maison, elle n'avait remporté aucun titre (deux médailles de bronze en descente et Super G). Désormais, l'Allemande se présente à Schladming en quasi-outsider, assez peu en vue ces derniers mois. Favorite nulle part mais susceptible de surprendre partout.

Anna Fenninger (23 ans, Autriche)

Devant son public, "Sexy Anna" aura à cœur de défendre son titre mondial en super-combiné, remporté en 2011 en Allemagne. Nouvelle vedette de l'équipe féminine du ski autrichien, elle sera attendue sur le slalom géant et le Super G.

Les chances françaises :

Alexis Pinturault (21 ans)

Le nouveau chef de file du ski français aborde ses seconds Mondiaux – ses premiers avec la casquette de favori – sans pression aucune. Inscrit dans quatre disciplines, Alexis Pinturault possède pourtant "le potentiel pour une médaille dans chacune", estime Gilles Brenier, directeur des équipes de France de ski hommes. Le prodige de Courchevel vise ouvertement les honneurs, notamment en super-combiné.

Adrien Théaux (28 ans)

Régulier et souvent bien placé, Adrien Théaux sera le premier Français à suivre, dès mercredi en Super-G. Il y a deux mois, il avait terminé deuxième de l'épreuve à Lake Louise (Canada).

Jean-Baptiste Grange (28 ans)

La superstar des derniers Championnats du Monde (médaillé d'or en slalom) est-elle de retour au meilleur de sa forme? Opéré de l'épaule gauche en 2011 et du genou droit en 2012, handicapé par des douleurs au dos, le Mauriennais espère pourtant récidiver en Autriche cette année. Ses dernières prestations, réconfortantes, jouent en sa faveur.

Tessa Worley (23 ans)

La meilleure – pour ne pas dire seule – chance de médaille individuelle féminine française. En 2011, elle avait décroché le bronze en slalom géant. Cette saison encore, elle a occupé plusieurs podiums sans jamais remporter victoire. Et si Schladming était la bonne?  

Du côté tricolore:

Hommes : Thomas Fanara et Cyprien Richard (Géant), Steve Missillier (Géant et Slalom) et Thomas Mermillod-Blondin (Super-combiné).  

Dames : Marion Rolland (Super G et descente) et Anémone Marmottan (Géant).