Mondiaux Garmisch descente Guay 022011
Le Canadien Erik Guay, vainqueur de la descente | AFP - Fabrice Coffrini

Guay, nouveau roi de la descente

Publié le , modifié le

Le Canadien Erik Guay a remporté le titre de champion du monde de descente samedi à Garmisch-Partenkirchen devant le vétéran suisse Didier Cuche, pourtant grand favori de cette épreuve. L'Italien Christof Innerhofer, vainqueur du super-G mercredi, complète le podium. Premier Français, Johan Clarey a pris la 8e place. Auteur du meilleur chrono à l'issue du second entraînement, son compatriote Adrien Théaux a déchaussé après avoir heurté les filets à la mi-parcours.

Cuche, encore battu par un Canadien !

Si la nature de la neige a brutalement changé en raison du redoux, la  course a été disputée néanmoins dans des conditions assez régulières. Même s'il valait mieux s'élancer avec le dossard 10 de Guay que le 18 de Cuche. Moins verglacée que pour le super-G, la pente a néanmoins fait des dégâts à  l'arrivée, de nombreux concurrents terminant sans contrôle leur course dans les boudins de protection.

En 1 min 58 sec 41/100es, le Québécois a mieux terminé que les médaillés d'argent et de bronze, relégués à 32 et 76/100es. Le vétéran suisse (36 ans) a ainsi été battu pour la deuxième fois pour l'or mondial de l'épreuve reine par un Canadien. A Val d'Isère, en février 2009, le Romand avait abandonné la victoire pour quelques centièmes à Kucera.

Le victoire de Guay, 29 ans, n'est pas une surprise dans la mesure où la piste Kandahar est son "jardin". Il s'y est imposé deux fois, signant en outre deux autres podiums. L'or conquis par le skieur du Mont Tremblant fait un bien fou au ski alpin canadien, revenu bredouille des Jeux d'hiver 2010 de Vancouver, et aussi à la patrouille des Canadian Cowboys, décimée depuis deux saisons par les blessures. 

Plusieurs skieurs, dont le Norvégien Aksel Lund Svindal, champion du monde en 2007 et cinquième à 1"42 d'Erik Guay, sont tombés d'épuisement dans l'aire d'arrivée. L'Américain Bode Miller, qui avait déjà échoué dans le super-G qu'il a fini à la 12e place après avoir perdu un bâton, n'a pu faire mieux que 15e à 2"42.

Pour sa part, le Français Johan Clarey a pris la 8e place à 1 sec 94/100es. "J'ai des sentiments un  peu mitigés. Une 8e place, c'est bien, je n'ai pas à rougir sur l'engagement que j'ai mis aujourd'hui. Maintenant, je repars sans médaille", a expliqué le  meilleur Français. Grosse déception également du côté d'Adrien Théaux: "Cela va moyen. Car premièrement, je suis  bien déçu, j'aurais bien aimé aller plus loin parce que je pense que j'avais de  bonnes choses à jouer aujourd'hui et je repars sans médaille. Et deuxièmement,  j'ai un petit peu mal à l'aine et à l'adducteur en droit, mais je pense que ce  n'est que musculaire. On verra pour le super-combiné".

Classement de l'épreuve:

1. Erik Guay (CAN) 1:58.41
2. Didier Cuche (SUI) 1:58.73
3. Christof Innerhofer (ITA) 1:59.17
4. Romed Baumann (AUT) 1:59.51
5. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:59.83
6. Andrej Sporn (SLO) 2:00.25
7. Michael Walchhofer (AUT) 2:00.28
8. Johan Clarey (FRA) 2:00.35
9. Beat Feuz (SUI) 2:00.47
10. Ambrosi Hoffmann (SUI) 2:00.48
11. Klaus Kröll (AUT) 2:00.58
12. Silvan Zurbriggen (SUI) 2:00.75
13. Steven Nyman (USA) 2:00.80
14. Peter Fill (ITA) 2:00.81
15. Bode Miller (USA) 2:00.83
16. Hannes Reichelt (AUT) 2:00.99
17. Andrej Jerman (SLO) 2:01.16
18. Benjamin Thomsen (CAN) 2:01.18
19. Rok Perko (SLO) 2:01.50
20. Dominik Paris (ITA) 2:01.55

Voir la video

Voir la video

Gilles Gaillard