Elisabeth Görgl
La rage de l'Autrichienne Elisabeth Görgl |

Görgl ouvre le compteur autrichien

Publié le , modifié le

L'Autrichienne Elisabeth Görgl a décroché le titre du Super-G mardi lors de première journée des Championnats du monde de ski alpin à Garmisch-Partenkirchen. Elle a devancé l'Américaine Julia Mancuso et l'Allemande Maria Riesch. La surprise est venue de la contre-performance de Lindsay Vonn, seule 7e. Déception aussi du côté des Françaises: la première d'entre elles, Ingrid Jacquemod, a terminé à la 17e place.

Pour Elisabeth Görgl, 29 ans, régulièrement classée parmi les meilleures en coupe du monde (elle en occupe actuellement la 3e place) il s'agit du premier titre majeur. Elle est allée le chercher avec beaucoup de maîtrise, réussissant un run presque parfait, sur un parcours pourtant difficile, avec de la neige glacée, que beaucoup ont eu du mal à dompter, y compris parmi les meilleures, à l'exemple de Linday Vonn. Grande favorite, l'Américaine n'a jamais été dans le tempo, trop agressive dans gestion des courbes, elle a paru crispée et de fait s'est retrouvée hors du coup. A sa décharge, elle ne semblait pas à l'aise.

"7e, c'est bien mais je voulais défendre mon titre et je ne pouvais pas le faire car c'était trop dangereux pour moi et je ne devais pas le faire. Mais ce sont les Championnats du monde et il faut tenter. Malheureusement les choses ne vont pas au mieux en ce moment (ndlr: chute à l'entraînement mercredi). Je dois voir si je peux être en état pour la descente, peut-être que je vais faire l'impasse sur le super-combiné, je ne sais pas... Je dois parler aux médecins car honnêtement, ce n'était pas moi sur  la piste. Je félicite les trois médaillées, elles ont vraiment fait de belles  courses, il n'y a rien à dire. Je suis déçue de n'avoir pas été dedans aujourd'hui, ma tête n'y était pas. Et c'est la plus grande déception pour moi.", a indiqué Vonn après sa course.

De son côté, Elisabeth Görgl s'est montrée totalement satisfaite: "Je n'étais pas du tout nerveuse au départ. J'ai fait une bonne  course, j'ai vraiment fait ce que je voulais faire. Les conditions étaient en ma faveur."a déclaré l'Autrichienne. A noter que cette dernière compte à son palmarès trois victoires en Coupe du monde. Cette saison, elle était montée trois fois sur le podium. Aux J0 d'hiver 2010, elle avait conquis deux médailles de bronze, en descente et en slalom géant.

Plusieurs chutes, dont celles de l'Autrichienne Andrea Fischbacher, championne olympique de super-G, et de l'Allemande Gina Stechert, ont illustré les craintes de Vonn. La difficulté du parcours donne précisément du relief à la victoire d'Elisabeth Görgl qui a ravi le clan autrichien, qui veut faire moisson de médailles lors de ces Mondiaux.

Également très à l'aise sur la neige injectée, la Suissesse Lara Gut, 19 ans, a terminé néanmoins au pied du podium, alors qu'une autre jeune, l'Italienne Elena Curtoni, championne du monde juniors il y a quelques jours, a pris la 6e place.

Classment du Super-G

1. Elisabeth Goergl (AUT) 1:23.82
2. Julia Mancuso (USA)    1:23.87
3. Maria Riesch (GER)      1:24.03
4. Lara Gut (SUI)              1:24.26
5. Anna Fenninger (AUT)  1:24.64
6. Elena Curtoni (ITA)       1:24.65
7. Lindsey Vonn (USA)     1:24.66
8. Fabienne Suter (SUI)     1:24.75
9. Daniela Merighetti (ITA) 1:24.91
10. Anja Paerson (SWE)    1:24.99
11. Tina Maze (SLO)         1:25.06
12. Nicole Hosp (AUT)      1:25.25
13. Nadja Kamer (SUI)      1:25.36
14. Jessica Lindell-Vikarby (SWE)  1:25.40
15. Britt Janyk (CAN)         1:25.42
16. Laurenne Ross (USA)   1:25.65
17. Ingrid Jacquemod (FRA)  1:25.91
18. Elena Fanchini (ITA)        1:25.95
19. Leanne Smith (USA)        1:25.96
20. Marie Marchand-Arvier (FRA)  1:25.97
21. Marion Rolland (FRA)     1:26.13

Voir la video

Christian Grégoire