Tessa Worley - 2011

Worley décroche le bronze

Publié le , modifié le

Dix-neuvième à l'issue de la première manche, la Française Tessa Worley a décroché la médaille de bronze du géant, jeudi, lors des Mondiaux de ski alpin, à Garmisch-Partenkirchen. L'or est revenu à la Slovène Tina Maze, déjà médaillée d'argent du super-combiné, devant l'Italienne Federica Brignone. Cette récompense est la seconde pour le clan tricolore, vainqueur, mercredi, de l'épreuve par équipe.

Remontée fantastique

Sous un épais brouillard, la journée des Françaises avaient mal commencée puisque le meilleur chrono de la première manche avait été réalisé par Anémone Marmottan, dixième, à 1"49 de la Slovène Tina Maze.  Derrière, Tessa Worley, actuelle première au classement de la Coupe du monde de la discipline, n'avait pu faire mieux que le 19e temps et abordait le second tracé avec un handicap de 2"12. Dans ces conditions, on imaginait mal comment les Bleues allaient pouvoir s'offrir une deuxième médaille dans ces Mondiaux. Comme un présage, Anémone Marmottant avait pourtant refusé de céder au pessimisme : "On va en discuter mais c'est sûr que c'est jouable : la neige va bouger, on pourra faire l'écart sur les meilleures", avait-elle déclaré à l'issue de la première manche.

Et, la magie a opéré. Tessa Worley a fait respecter son rang et ainsi réussi à refaire son retard. En effectuant le meilleur chrono de la seconde manche, devant Tania Barioz, elle s'est hissée sur la troisième marche. A 21 ans, le skieuse du Grand-Bornand empoche sa toute première médaille et, au lendemain de l'or par équipes, apporte à l'équipe de France son premier podium en individuel de ces Mondiaux."C'était génial. Je savais que j'avais fait une bonne deuxième manche, mais  je m'attendais quand même pas à monter sur le podium", a exulté Tessa Worley. Et d'ajouter : "Je suis sur la  troisième marche du podium, peut-être pas la plus belle. Pour moi c'est énorme,  ça vaut tout".

Les Italiennes peuvent également avoir le sourire puisque trois d'entre elles se sont classés parmi les six premières : Federica Brignone a pris la seconde place (+0"09), Denise Karbon a échoué au pied du podium après une belle prestation dans la seconde manche (+0"74) et Manuela Moelgg a terminé 6e (+0"89). Les Allemandes, grandes favorites ont, pour leur part, été un peu à la peine. La championne olympique, l'Allemande Viktoria Rebensburg, a terminé 5e, tandis que la championne du monde, Kathrin Hölzl, souffrant toujours au dos, a préféré renoncer à la mi-temps. Maria Riesch a, elle, dérapé sur le second tracé.

Réactions

Tina Maze (SLO/1re): "Au départ, je me sentais comme un taureau, je n'en pouvais plus d'attendre. Je voulais prouver que je pouvais aller vite et j'étais en fait épatée de voir que j'étais allée très vite, même si Federica n'était qu'à 2/10e. Nous sommes une petite nation mais nous avons de bons athlètes. La Slovénie a eu beaucoup de deuxièmes places et j'ai pensé que c'était assez. Cela prouve que nous pouvons aussi être au sommet. Elisabeth Görgl et moi avons beaucoup de points communs: d'un côté, nous sommes très sensibles mais, de l'autre, nous sommes de grandes combattantes. Elle m'a beaucoup inspiré lors de ces Mondiaux, je dois le reconnaître."
Federica Brignone (ITA/2e): "Je ne pensais pas faire aussi bien sur le premier tracé, filant, qui a priori ne m'était pas favorable. Au départ de la deuxième manche, j'ai fait comme si je repartais de zéro. Tout le long, je me suis dit: "surtout ne flanche pas, surtout ne flanche pas". Je savais que la neige avait beaucoup, beaucoup bougé sur le bas du parcours. Il y avait ma maman et mes grands-parents. Je crois que ma mère était morte de stress. Je suis toujours agressive en compétition, c'est une qualité qui ne me fait pas défaut. On a une très belle équipe. Avec une leader comme Denise (Karbon), ce n'est pas difficile. Elle nous donne de l'enthousiasme. Essayer de la devancer à l'entraînement, c'est déjà être en compétition."
Tessa Worley (FRA/3e): "En première manche, je n'étais pas dans le timing exact sur une neige très facile et un tracé très facile. Je perdais des centièmes à chaque porte et, à la fin, cela fait deux secondes. J'aurais pu lâcher l'affaire. Mais, la rage, c'est vraiment ce qui m'a motivée en deuxième manche car, les médailles, je n'y croyais plus trop. Comme quoi, il faut toujours y croire parce que la médaille est au bout: elle est en bronze et elle est superbe."
Anthony Séchaud
(entraîneur des Françaises): "Un scénario incroyable. On n'est pas du style à baisser les bras mais je ne pensais pas quand même que Tessa (Worley, 3e) monterait sur le podium. On a essayé de la remobiliser en lui disant: "t'es forte, tu sais skier". Elle a montré des qualités de coeur, de courage. C'est une grande championne même si elle n'est pas championne du monde. A l'issue de la première manche, on était déçu pour elle. Elle était passée à côté d'une manche facile, sur une neige facile. Elle a forcé le geste, en a rajouté derrière la porte, trop dynamique au niveau du pied. Trop tourné alors qu'il fallait filer. Le second tracé était plus dans la norme de ce qu'il doit y avoir sur des Championnats du monde."
Taïna Barioz (FRA, 10e): "J'ai fait le boulot sur une seule manche quand il fallait le faire sur les deux. A l'issue de la première manche, on a débriefé avec les coaches, ce qu'on fait après une bonne comme une mauvaise manche. J'ai vu que Tessa était un peu triste mais j'ai aussi senti qu'elle ne lâcherait pas comme ça le morceau. Bien sûr, en seconde manche, la piste s'est dégradée, surtout le bas. Les conditions nous ont aidées un peu pour effectuer cette remontée au classement".

Classement du slalom géant dames

1. Tina Maze (SLO) 2:20.54 (1:07.05 + 1:13.49)
2. Federica Brignone (ITA) 2:20.63 (1:07.39 + 1:13.24)
3. Tessa Worley (FRA) 2:21.02 (1:09.17 + 1:11.85)
4. Denise Karbon (ITA) 2:21.28 (1:08.24 + 1:13.04)
5. Viktoria Rebensburg (GER) 2:21.42 (1:08.04 + 1:13.38)
6. Manuela Moelgg (ITA) 2:21.43 (1:07.99 + 1:13.44)
7. Jessica Lindell-vikarby (SWE) 2:21.55 (1:08.94 + 1:12.61)
8. Marlies Schild (AUT) 2:21.74 (1:09.16 + 1:12.58)
9. Anja Paerson (SWE) 2:21.75 (1:08.23 + 1:13.52)
10. Elisabeth Goergl (AUT) 2:21.79 (1:07.76 + 1:14.03)
11. Taina Barioz (FRA) 2:21.79 (1:09.59 + 1:12.20)
12. Kathrin Zettel (AUT) 2:21.84 (1:08.04 + 1:13.80)
13. Tanja Poutiainen (FIN) 2:21.88 (1:08.59 + 1:13.29)
14. Anémone Marmottan (FRA) 2:22.34 (1:08.54 + 1:13.80)
15. Veronika Zuzulova (SVK) 2:22.57 (1:09.76 + 1:12.81)
...

Isabelle Trancoën

Championnats du Monde de Ski