Martin Fourcade - Emil Hegle Svendsen
Martin Fourcade et Emil Hegle Sevendsen | AFP - JURE MAKOVEC

Svendsen forfait, Fourcade virtuellement sacré

Publié le , modifié le

Le Norvégien Emil Hegle Svendsen a déclaré forfait mercredi pour l'individuel de l'avant-dernière étape de la Coupe du monde de biathlon, qui se tiendra jeudi à Sotchi. Cette absence devrait faire le bonheur du Français Martin Fourcade, qui est virtuellement assuré de remporter le classement général pour la 2e saison de suite.

"Svendsen n'est pas encore arrivé et ne figure pas sur la start-list". Le directeur de la communication de la Fédération internationale (IBU), Peer Lange, a fait simple ce mercredi. Emil Hegle Svendsen, sauf surprise de dernière minute, ne devrait pas disputer l'avant dernière étape de la Coupe du monde de biathlon. "C'est pénible, mais je ne suis toujours pas complètement remis après entre  autres avoir suivi un traitement aux antibiotiques", a déclaré Svendsen  mercredi au quotidien Aftenposten, une semaine après son forfait pour les  épreuves d'Oslo.   "Des tests ont été menés et il est déterminé qu'il n'y a pas d'indication  que ce soit autre chose qu'un banal rhume", a-t-il ajouté.

Le grand gagnant de cette absence? Le Français Martin Fourcade qui est virtuellement assuré de triompher une seconde année de suite. En effet, Fourcade, quintuple médaillé mondial 2013, compte 1012 points et une avance de 261 unités au classement général sur Svendsen (751). Même après déduction des deux plus mauvais résultats de la saison -comme le  veut le règlement-, le Français compterait a priori un avantage supérieur aux  240 points possibles pour Svendsen lors des quatre dernières courses de la  saison (sprint de Sotchi et trois épreuves de Khanty-Mansiysk, en Russie, le  week-end suivant).

Ne pas crier victoire trop tôt

Toutefois, la Fédération internationale a refusé d'officialiser la victoire finale du Français avant le sprint de samedi. Une décision qui épouse le point de vue de Stéphane Bouthiaux :  "ça ne m'intéresse pas pour l'instant, on ne joue pas à ce jeu-là. On a une  course à gagner demain (jeudi), a-t-il déclaré à l'AFP. Il faut enlever les deux plus mauvais résultats de la saison, mais tant que ce n'est  pas terminé, les calculs sont très complexes."  A 24 ans, le Catalan pourrait être le premier biathlète à porter le maillot  jaune de leader du début à la fin de la saison. Déjà assuré du petit globe de  la poursuite, il est en tête des classements des autres spécialités et peut donc prétendre à un grand chelem comme son compatriote Raphaël Poirée en 2004,  seul biathlète à avoir fait le Grand Chelem en biathlon.