Deuxième podium en Coupe du Monde pour Julia Simon
Deuxième podium en Coupe du Monde pour Julia Simon | FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY / AFP

Sprint d'Oberhof : Marte Olsbu Roeiseland s'impose, Julia Simon s'invite sur le podium

Publié le , modifié le

Pour cette première course de l'année 2020, c'est Marte Olsbu Roeiseland qui s'est imposé sur le sprint d'Oberhof ce jeudi. Avec un sans-faute au tir, la Norvégienne a pris le meilleur sur l'Allemande Denise Herrmann et sur la Française Julia Simon. La Savoyarde confirme son bon début de saison et signe un deuxième podium en Coupe du Monde.

Les fêtes sont passées mais elles n'ont pas coupé les cannes de Julia Simon. Toujours dans le top 20 lors des sept premières courses, avec en prime une troisième place sur l'individuel d'Östersund début décembre, la Française a confirmé son très bon début de saison en s'invitant sur le podium du sprint d'Oberhof (Allemagne). Malgré une faute sur le tir couché, Simon s'est offerte une deuxième partie de course solide pour finir fort et se voir récompensée d'une jolie troisième place pour débuter 2020. Intouchable ce jeudi, la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland remporte elle sa première victoire de la saison, devant la locale Denise Herrmann.

Simon, nouvelle 4e du général

Dans des conditions difficiles en raison du vent et du brouillard, Julia Simon, partie avec le dossard 8, a su tirer son épingle du jeu dans une après-midi où les 10/10 au tir se sont faits rares (trois seulement sur la ligne d’arrivée). A ce jeu-là, c’est Marte Olsbu Roeiseland qui s’est montrée la plus efficace. Impeccable derrière la carabine et efficace sur les skis (4e temps), la Norvégienne a régné sur cette première course de l’année. Absente pour raisons personnelles au Grand-Bornand avant la trêve, elle a signé un retour gagnant pour aller chercher une première victoire cette saison. Au coude à coude avec Roeiseland, Denise Herrmann pourra regretter sa seule faute du jour sur le tir debout, lui coûtant définitivement ses chances de victoire.

Julia Simon complète donc ce podium, et en profite pour s'emparer de la quatrième place d'un classement général toujours dominé par Dorothea Wierer. Quatrième de ce sprint à 1'02" de Roeiseland, l'Italienne profite des contre-performances de ses principales poursuivantes pour renforcer son statut de leader. En feu lors de la fin d'année 2019 avec quatre victoires consécutives, Tiril Eckhoff ne prend que la cinquième place de ce sprint alors que Ingrid Landmark Tandrevold a sombré en terminant à la 34e place avec trois fautes et un 19e temps sur les skis.

Manqué de précision pour les Bleues

Derrière Julia Simon, les Bleues ont manqué de précision au tir pour espérer se mêler dans la lutte pour le podium. Quatrième du général avant la course et deuxième du sprint au Grand-Bornand le 20 décembre, Justine Braisaz n'a jamais su régler la mire et termine 28e avec 4 fautes. Célia Aymonier (26e, 4 fautes), Anaïs Bescond (31e, 3 fautes) et Chloé Chevalier (38e, 2 fautes) n'ont pas réussi non plus à tirer leur épingle du jeu. Seul motif de satisfaction pour le clan français, le très bon temps sur les skis du trio Braisaz/Aymonier/Simon. De quoi espérer, avec un peu plus de précision, de belles choses pour le relais de samedi.

Biathlon