Johannes Boe sur le sprint de Pokljuka le 7 décembre 2018
Johannes Boe sur le sprint de Pokljuka le 7 décembre 2018 | MAXPPP

Sprint de Pokljuka : Johannes Boe surclasse la meute, Guigonnat termine deuxième, Fourcade se déchire

Publié le , modifié le

Quand le chat Fourcade n'est pas vraiment là, les souris dansent. Johannes Boe a profité du mauvais jour du Français pour remporter facilement le sprint de Pokljuka en Slovénie vendredi. Les Tricolores se sont toutefois montrés avec la deuxième place d'Antonin Guigonnat et trois Bleus dans les onze premières places.

Martin Fourcade n’était pas dans un bon jour. Très moyen sur les skis comme hier, le Français n’a terminé qu’à la 24e place du sprint de Pokljuka vendredi. La victoire est revenue à Johannes Boe, la revanche de son "raté" de la veille. Fourcade a aussi fait une mauvaise opération en vue de la poursuite de dimanche puisqu’il s’élancera avec 1’12’’ secondes de retard sur le Norvégien. Le reste de la délégation française a au moins fait mieux que de la figuration pour compenser la petite journée de son leader. Antonin Guigonnat a signé son meilleur résultat en carrière en prenant la deuxième place. Simon Desthieux (7e) et Quentin Fillon Maillet (11e) complètent le tir groupé bleu-blanc-rouge du jour.

Le septuple tenant du gros Globe de la Coupe du monde est tombé de haut. Même sans avoir été aussi dominant qu’à l’accoutumé, une course honnête jeudi lui avait ouvert les portes de la victoire. Cette fois, la contre-performance est plus criante encore. Et le résultat ne trompe pas. Pourtant auteur d’une seule faute, le biathlète de Font-Romeu, parti tôt avec le dossard 7 contrairement à la veille, a vu son rang descendre passage après passage. Il termine pour la deuxième fois hors du podium sur les 23 dernières courses, la première fois hors du Top 20 depuis le 18 mars 2016 et le sprint de Khanty Mansiysk, en Russie. Humain après tout.

Fourcade prêt à zapper la poursuite ?

"C’est incompréhensible, déplore Fourcade au micro de La Chaîne l’Equipe. Les sensations ne sont pas géniales mais pas mauvaises non plus. On va vite fait un point sur le matériel. Les sensations ne me ressemblaient vraiment pas aujourd’hui sur les skis." Incrédule, il a même laissé planer le doute d’une absence lors de la poursuite, signe de sa méforme du moment. "Est-ce que le fautif c'est moi, ou le matériel, ou autre chose ? Si c'est un problème physique, cela compromet ma présence pour la poursuite, dimanche."

Il lui faudra faire très fort pour reprendre son principal concurrent Johannes Boe. Le Norvégien a été impérial sur les skis, comme la veille. En mettant tout le monde à 18,7 secondes sur la glisse (avec une seule faute au tir), l’autre cador du circuit a confirmé sa belle forme dès les premières dates de la saison. Le doublé Boe est même passé proche, puisque son frère ainé Tarjei a échoué au pied du podium. Même ceux auteurs d’un 10/10 n’ont pu que rester spectateurs.

Derrière l’ogre Boe, le meilleur des autres se nomme Antonin Guigonnat. Le Haut-Savoyard a confirmé ses belles promesses de la saison passée en prenant la deuxième place, sa meilleure performance en carrière. Guigonnat a réussi un double exploit : être parfait sur le pas de tir, et faire le forcing dans le dernier tour pour coiffer le Russe Aleksandr Loginov pour moins d’une seconde. Tout n’est pas noir ce vendredi pour l’équipe de France bien au contraire. Deuxième temps sur les skis, Simon Desthieux signe une belle 7e place (2 fautes au tir). Quentin Fillon Maillet est, lui, aux portes du Top 10. La situation est prometteuse en vue de la poursuite dimanche. En attendant d’en savoir plus sur la participation ou non de Martin Fourcade.

Loris Belin @LorisBelin

Biathlon