Relais homme d'Hochfilzen : la Suède l'emporte, la France en difficulté mais dans le top 10

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Dorangeon
Samuelsson
Samuelsson a bouclé le relais suédois. |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Suède, championne olympique, s'est adjugé le premier relais masculin de la saison, en devançant de peu la Norvège dans la dernier tour. Le podium est complété par l'Allemagne, qui a su remonter au classement au fil de la course. En revanche, le relais français, composé d'Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin, Quentin Fillon Maillet et Simon Desthieux, a connu une course compliquée, en étant défaillant au tir. Les Tricolores finissent à la neuvième place.

Les Français ne sont pas parvenus à imiter leurs homologues féminines, troisièmes du relais ce dimanche. Les Tricolores, sans Martin Fourcade préservé, sont très vite sortis de la lutte au podium. Antonin Guigonnat, excellent sur ce début de saison, s'est manqué. Le premier relayeur, qui a obtenu un podium individuel sur sprint à Pokljuka, a connu des difficultés au stand de tir : 4 pioches, plus une occasionnant un tour de pénalité. Fatal.

Le relais français a alors glissé au classement, Guigonnat donnant le relais à Emilien Jacquelin en 20e place. Ce dernier a également commis plusieurs fautes au tir, toutefois sans tour de pénalité. Mais le biathlète de 23 ans n'a pas réussi à reprendre du temps sur le groupe de tête. "On va analyser avec eux. On a vécu des bons moments depuis le début de saison. Aujourd'hui, non. On doit encore grandir", convenait Patrick Favre, entraîneur du tir des Français, au micro de la Chaîne L'Equipe. 

Copie conforme des JO 2018 pour le podium

Les deux derniers relayeurs bleus, Quentin Fillon Maillet et Simon Desthieux, ont tenté de ramener l'équipe de France vers le haut du classement. Mais ils étaient bien trop courts. Les Français parviennent tout de même à accrocher le top 10, en terminant neuvièmes. Décevant pour la France qui pointait à la première place des nations avant la course, en raison des belles performances individuelles.

A l'avant de la course, la Suède et la Norvège, sans Johannes Boe, ont profité de la défaillance du dernier relayeur italien, parti en tête, pour s'offrir un mano-à-mano en fin de course. Sebastian Samuelsson et Vetle Sjåstad Christiansen ont vécu le dernier relais au coude à coude. Mais le Suédois s'est montré le plus solide sur les skis pour apporter à sa nation la victoire. L'Allemagne, un temps avec la France, a réussi une belle remontée pour arracher la troisième place et ainsi reproduire le podium des Jeux olympiques de 2018. 

Biathlon