Martin Fourcade Pokljuka
Le biathlète français Martin Fourcade | AFP - JURE MAKOVEC

Pokljuka : Martin Fourcade craque devant Simon Schempp

Publié le , modifié le

Après sa cinquième place sur le sprint, Martin Fourcade a grimpé dans la hiérarchie en terminant deuxième de la poursuite de Pokljuka (Slovénie) mais il a dû s'incliner face à un très grand Simon Schempp. Vainqueur du sprint, l'Allemand a réussi le doublé en signant un parfait 20/20 au tir là où le Français a commis une faute fatale lors du dernier tir debout. Les Français réalisent un beau tir groupé puisque Quentin Fillon-Maillet termine 5e et Simon Fourcade intègre le Top 10 alors qu'il était parti 33e.

"Pour moi Simon Schempp est désormais l'adversaire principal". Avant l'épreuve de Pokljuka, Martin Fourcade avait clairement ciblé la menace. Vainqueur du sprint vendredi, l’Allemand a récidivé et signé un doublé en s’offrant la poursuite devant le Français. Parti avec deux petites dizaines de seconde d’avance sur un peloton où l’on trouvait Ole Einar Bjoernadalen et Martin Fourcade, Simon Schempp n’a jamais paniqué, même quand le Français est revenu à sa hauteur dans le troisième tour. Fourcade qui a décramponné le Norvégien de 41 ans, a bien tenté de mettre la pression sur son adversaire en arrivant quelques dixièmes de seconde avant lui sur le pas de tir. Entre les deux hommes auteurs d’un sans-faute avant le 4e tir du jour, le deuxième debout, le spectacle a été savoureux,et l’entente sur les skis, harmonieuse. 

Décidés à ne pas voir revenir la meute emmenée par le Russe Shipulin, dans laquelle se trouvait un autre Français Quentin Fillon-Maillet, ils se sont relayés. Tout allait se jouer sur ce dernier tir couché. Martin Fourcade dégainait le premier et rentrait ses trois premières balles. Schempp n’en avait rentré qu’une seule. Mais le Français commettait une petite erreur, la seule de la journée, à la quatrième quand son rival réalisait un superbe 20/20. Schempp pouvait s’envoler vers la victoire, sa deuxième du week-end. Fourcade, lui, malgré une bonne forme sur les skis, gérait sa fin de course et ne prenait pas en chasse l’Allemand. Pour enfin gagner avant les fêtes de Noël, il restera au leader du classement général la Mass Start dimanche.