Marie Dorin
Marie Dorin a réalisé une première course très encourageante pour la suite de la saison | AFP PHOTO/KIRILL KUDRYAVTSEV

Östersund : Marie Dorin lance sa saison par un podium sur l’individuelle

Publié le , modifié le

Exceptionnelle sur les skis, Marie Dorin-Habert a bien failli remporter la première épreuve individuelle de la saison, ce jeudi à Östersund. Mais la Française (18/20 au tir) a été délogée par Dorothea Wierer, qui décroche le premier succès de sa carrière en Coupe du monde à la faveur d’une course remarquable (20/20). Dorin prend finalement une encourageante deuxième place (+14''1), devant Olena Pidhrushna (+37''8).

"Si je peux porter le jaune (le dossard de leader du classement général, ndlr), c’est cool. Mais je n’ai pas le niveau pour gagner le général, on ne s’invente pas Martin Fourcade, je n’ai jamais eu ses temps de ski, ni sa régularité au tir. Il faudrait donc que je gagne la première course, comme ça je l’aurai eu", nous avait confié Marie Dorin avant de s’envoler pour la Suède. La Française a bien failli réussir son pari ! Impériale sur les skis (sans ses deux pénalités, elle aurait tout de même terminé avec 1’46 d'avance sur Wierer, la vainqueur du jour, et plus de 2' sur Pidhrushna, troisième…), elle a en revanche craqué à deux reprises au tir (18/20) et doit finalement se contenter d’une deuxième place sur cette individuelle d’Östersund (15km). 

Dorin va viser le Top 3 au général cette saison

Médaillée d'or à deux reprises (sprint et poursuite) aux Mondiaux, en début d'année, Marie Dorin-Habert confirme sa très grande forme avec cette deuxième place dès l'entame de sa saison individuelle. Lors du relais mixte, il y a quatre jours, la victoire ne lui avait échappé qu'en raison d'une grosse faute de Simon Fourcade à qui elle était associée. Elle peut légitimement viser le Top 3 mondial cette saison, ce qui serait son meilleur résultat en carrière en Coupe du monde (elle avait terminé 4e en 2012-13). "C'est une super entame. Je suis trop contente. C'est plein de confiance pour la suite", s'est réjouie la Dauphinoise âgée de 29 ans au micro de la chaîne L'Equipe 21.

Partie avec le maillot rouge de la spécialité, la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen a sombré sur le pas de tir (5 pénalités) pour terminer loin de Wierer. La Bélarusse Darya Domracheva, numéro un mondiale la saison dernière, a fait l'impasse sur la saison, retardée dans sa préparation par une mononucléose. La première course individuelle saison sacre donc une surprise : l'Italienne Dorothea Wierer (25 ans), qui n'avait jusqu'alors décroché que quatre podiums pour zéro victoire en Coupe du monde.