Biathlon prétexte
Le tir couché au biathlon | Alexander Vilf / RIA Novosti

Olga Abramova reconnaît implicitement son dopage

Publié le , modifié le

La biathlète ukrainienne Olga Abramova, contrôlée positive en janvier, a renoncé à une contre-expertise de l'échantillon B, ouvrant la voie à une suspension définitive, a annoncé la fédération internationale de biathlon (IBU).

Abramova, qui fait partie du top 30 mondial cette saison, avait été  contrôlée positive au meldonium le 10 janvier dernier, lors de l'étape de Coupe  du monde de Ruhpolding (Allemagne). Elle est sous le coup d'une suspension  provisoire depuis le 4 février. Le meldonium, inscrit sur la liste des produits interdits depuis le 1er  janvier 2016, est classé parmi les hormones et modulateurs métaboliques (groupe  S4). L'IBU va désormais "initier la procédure disciplinaire", qui débutera par  l'audition de la biathlète.

Par ailleurs, la fédération internationale a annoncé avoir détecté un autre  résultat anormal, concernant cette fois-ci un biathlète de second niveau (IBU  Cup) dont l'identité n'a pas été révélée. Le produit incriminé n'est pas précisé mais il appartient à la même famille  des hormones et modulateurs métaboliques, et est également inscrit sur la liste  des produits interdits depuis le 1er janvier dernier. Le ou la biathlète en question est sous le coup d'une suspension  provisoire, et doit décider à son tour de l'analyse ou non de l'échantillon B.

AFP